AMI La Mauritanie assure la présidence de la 36eme session de l’Assemblée générale de l’Organisation arabe du développement agricole APS L’ONFP VA FORMER 1.500 JEUNES DE DIOURBEL À L’ENTREPRENEURIAT AGRICOLE APS LE SECTEUR PRIVÉ APPELÉ À ENGAGER ‘’LE SURSAUT NATIONAL’’ FACE AUX ENJEUX DE LA REPRISE ÉCONOMIQUE APS GRICULTURE : MACKY SALL DÉCIDE DE FAIRE SUPPRIMER LA PRIME FIXE SUR L’ÉLECTRICITÉ APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER « LE DÉMARRAGE EFFECTIF DES AGROPOLES’’ AGP Gabon: Lutte contre les inégalités de genres: Ali Bongo reçoit le rapport final GNA NIA registers more than 15 million Ghanaians AGP Guinée/Présidentielle 2020 : Un collectif des médecins s’engage à soutenir la candidature du Pr. Alpha Condé GNA Report conflicts in ways that will promote peace – Peace Council GNA Ghana and European Union sign €92.9 million financing agreement

Une société de technologie veut œuvrer à la formation des talents


  13 Août      6        Diplomatie (241),

   

Abidjan 13 août 2020 (AIP) – La société de technologie Huawei a exprimé sa volonté de former les talents en Côte d’Ivoire, en vue d’accompagner le gouvernement dans son élan de développement technologique.

Cette décision a été annoncée mercredi 12 août 2020, à Abidjan aux journalistes par le vice-président relations publiques de l’Afrique sub-saharienne, région Afrique du Nord, Loïse Tamalgo, lors d’un diner.

Selon M. Tamalgo, les jeunes ivoiriens ont des potentialités dans le domaine de la technologie, un atout qui doit être encadré pour permettre au pays d’en profiter. Il a donné l’exemple de 35 startups qui ont mis en place des systèmes de paiement électronique tant dans le secteur rural qu’urbain.

« La Côte d’Ivoire a une jeunesse qui a beaucoup d’idées », a-t-il renchérit, précisant que sa structure procèdera par des hackatons pour déceler les potentialités.

Crée en 1987, Huawei est présent en Côte d’Ivoire depuis 2004. Il exerce dans le domaine des réseaux de télécommunications, l’informatique, les appareils connectés et les services sur le Cloud. L’entreprise entend mettre en place un cadre d’échanges avec la presse, pour marquer son ouverture.

La directrice de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), Mme Barry Sana Oumou, a salué la démarche et souhaité un partenariat dynamique avec la presse.

Dans la même catégorie


Article

  27 Septembre     4

Article

  26 Septembre     3