APS DES KITS ALIMENTAIRES REMIS AUX RESPONSABLES DE LA POUPONNIÈRE DE LA MÉDINA APS L’IMPACT DE LA PANDÉMIE DE COVID-19 SUR LA DÉMOCRATIE AU MENU D’UN COLLOQUE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL REGRETTE LES DÉCÈS LIÉS À L’ÉMIGRATION CLANDESTINE APS UNE ÉTUDIANTE DU CESTI PARMI LES ’’MEILLEURS FACT-CHECKERS’’ DU CONTINENT POUR 2020 APS EMIGRATION CLANDESTINE : SEYDI GASSAMA PRÉCONISE LA SENSIBILISATION DES JEUNES APS L’APAISEMENT DU CLIMAT SOCIAL, CHEVAL DE BATAILLE DE L’EDUCATION NATIONALE ABP Al Ahly du Caire remporte la demi-finale retour face Widad Casablanca ABP Un agent de sécurité assassiné et 5 millions de F CFA emportés dans un cambriolage à Tanguiéta ABP Le SIDoFFE-NG au cœur de la 2ème session ordinaire du CDPE du Plateau ABP Séraphin Loussin nouveau président de l’ADAS Sèdégbé

Côte d’Ivoire-AIP/ Le GNRE interpelle les acteurs politiques contre les violences liées à l’élection présidentielle


  19 Septembre      7        Politics (11020),

   

Abidjan, 19 sept (AIP)- Le Groupe national de réponses électorales (GNRE) appelle les acteurs politiques ivoiriens au dialogue, pour trouver un consensus pour le bon déroulement du processus électoral.

Lors d’une conférence de presse tenue le vendredi 18 septembre 2020, à Abidjan, le président du GNRE, Gabriel Yoman Ekanza, a expliqué que sa structure veut « attirer l’attention, afin d’atténuer et apaiser les vives tensions observées dans certaines villes de Côte d’Ivoire, situation exacerbée par la candidature du président sortant, Alassane Ouattara, à la prochaine élection d’octobre 2020 ».

« Rien n’est tard, ils peuvent s’assoir autour d’une table pour se parler, même si nous sommes à une quarantaine de jours de l’élection. Les événements malheureux de ces dernières semaines ne doivent pas s’étendre à tout le pays et augmenter les troubles. Pour cela, j’invite les différents acteurs, la jeunesse, les communautés, les guides religieux, les chefs traditionnels et notamment les politiques, à l’apaisement », a poursuivi M. Yoman.

La coordonnatrice nationale des activités de cette structure, Mme Mylène Kamara-Soro, a soutenu que le GNRE travaille à l’aide de données collectées sur le terrain par 350 moniteurs communautaires déployés sur l’étendue du territoire national.

Ces moniteurs, à l’aide d’indicateurs, rapportent les incidents liés à la violence électorale sur leur plateforme électronique « CI-Elects ». Ces données sont régulièrement collectées pour produire un rapport d’incidents et d’alertes et faire des recommandations d’actions. Des actions préventives qui seront, entre autres, des sensibilisations d’envergure à travers des focus groupe, des spots, des débats, etc.

Le GNRE est une plateforme apolitique d’acteurs étatiques et non étatiques mise en place le 3 septembre 2020 par la section ivoirienne de West Africa Network for Peace building (Wanep Côte d’Ivoire), dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Suivi, mitigation et atténuation de la violence électorale », financé par l’Union Européenne. Ce groupe est composé de 10 leaders d’organisations de la société civile et 10 personnalités représentant les principales Institutions et parties prenantes au processus électoral.

Dans la même catégorie