GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION APS DIOURBEL : VERS LA RÉALISATION D’UNE HUILERIE À TOCKY GARE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de digitalisation de la collecte des taxes municipales de la ville de Bouaké officiellement lancé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet sur l’auto-emploi des handicapés présenté aux responsables des organisations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre fait ses civilités au nouveau Cheick Ousmane Diakité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre de l’Agriculture encourage le groupe Nestlé pour ses efforts de recherches agricoles

OMVG, ’’UN BEL EXEMPLE DE COLLABORATION ET D’INTÉGRATION’’ (DIPLOMATE)


  23 Octobre      8        Economy (11045),

   

Kaolack, 23 oct APS) – L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG) est un bel exemple de collaboration et d’intégration régionale, a salué, vendredi, l’ambassadeur de France au Sénégal Philippe Lalliot.

’’La première raison de ma fierté d’être ici est que ce projet est un bel exemple de collaboration et d’intégration entre quatre pays’’, a dit M. Lalliot devant la presse au terme d’une visite du projet d’électrification de l’OMVG.

La deuxième raison est liée au fait que ’’c’est un très bon projet d’aménagement urbain et de développement’’, a dit le diplomate, soulignant qu’’’on parle ici de haute tension et d’électrification rurale qui permettent aux populations de tirer bénéfice de ce grand équipement’’.

La troisième raison de sa fierté réside dans le fait que ce projet ’’touche à la protection de l’environnement et à la promotion de l’hydroélectricité’’.

C’est toutes ces raisons que la France s’intéresse à ce projet en participant à son financement, selon le diplomate qui évalue à 70 millions d’euros la contribution de l’Agence française de développement (AFD) sur un coût global de 680 millions d’euros.

Il a jugé satifaisant le taux d’execution du proejt ’’qui ne s’est jamais arrêté malgré la pandémie de la Covid-19’’.

Quant au Secrétaire général de l’OMVG, Babacar Ndao, il a souligné que ‘’la France reste le principal bailleur de fonds de ce projet et finance la ligne Kaolack-Tambacounda’’.

Il s’est dit satisfait également du taux d’exécution du projet qui a évolué même durant la période où la pandémie de la Covid-9 ’’battait son plein’’.

M. Ndao a mis l’accent sur les retombées de cette ligne pour l’équilibre du réseau de la Senelec.

Les pays membres de l’OMVG sont la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée et le Sénégal.

Dans la même catégorie