GNA CISCM lauds Government for promoting E-governance GNA Ghana will serve as entry point for Canadian investors – Kyerematen GNA Western Regional Minister visits late Agyako’s family GNA Daborinsa community gets CHPS Compound GNA Ada East District provides borehole for Gbanavie Community GNA Ghanaians must be interested in our heritage sites AIP Un comité de veille et de suivi de la cohésion sociale installé à Kouassikouassikro AIP Lancement officiel des activités de l’ONG N’Datche à Seydougou AIP Ramadan 2021 : Un imam rappelle les bonnes attitudes du musulman AIP Des vivres aux musulmans de Taabo

Election présidentielle aux Etats-Unis : début du scrutin dans le New Hampshire


  3 Novembre      20        Politique (19),

   

Kinshasa, 03 nov. 2020 (ACP).- La journée électorale a débuté aux Etats-Unis tôt mardi matin avec les premiers votes à Dixville Notch et à Milsfield, deux localités de l’Etat du New Hampshire (nord-est), ont annoncé les agences internationales de presse reçues le même jour à Kinshasa.
Les électeurs étaient invités à désigner le candidat de leur choix pour la Présidence américaine, de même que le gouverneur de leur Etat, et à pourvoir les sièges législatifs fédéraux et étatiques, une tradition à Dixville Noch depuis 1960.
Dans la « salle de vote » provisoire, Les Otten, l’un des seuls cinq électeurs inscrits de la région, était le premier à déposer le scrutin. Se déclarant « un électeur républicain depuis toujours », M. Otten a affirmé qu’il voterait pour Joe Biden, le candidat démocrate.
« Je ne suis pas d’accord avec lui sur beaucoup de sujets mais je pense qu’il est temps de trouver ce qui nous unit, pas ce qui nous divise », a-t-il indiqué dans une vidéo postée sur Twitter.
L’épidémie de COVID-19 aux Etats-Unis a explosé pendant les élections américaines, avec plus de 9,2 millions de cas signalés et plus de 230.000 décès en date de lundi soir, tous deux chiffres les plus élevés au monde.
La pandémie qui fait rage a contribué, dans une certaine mesure, à un taux de participation anticipée sans précédent. Selon l’United States Elections Project (un site Internet d’information de l’université de Floride), plus de 97 millions d’Américains ont voté par anticipation ou par correspondance avant le jour du scrutin
De plus, de nombreux électeurs sont préoccupés par la réalité d’un pays davantage divisé qui souffre de batailles partisanes féroces, de violents conflits ethniques et d’une aggravation des injustices sociales.
Assurance du maire de New York sur la sécurité de l’élection présidentielle
Par ailleurs, le maire de New York, Bill de Blasio avait déclaré lundi que des efforts seraient faits pour garantir la sécurité des citoyens le jour du scrutin – le 3 novembre – et au-delà, ont indiqué mardi ces mêmes sources.
« Nous avons déployé plus de 500 bénévoles pour surveiller les bureaux de vote, empêcher toute forme d’intimidation ou de harcèlement et renforcer nos ressources », a-t-il affirmé sur Twitter.
« Quoi qu’il arrive, la journée de mardi aura d’importantes conséquences pour notre pays pour les décennies à venir. Mais je fais confiance aux New-Yorkais pour s’en sortir. Quels que soient les défis, nous saurons nous montrer à la hauteur », a-t-il ajouté.
Dans une courte vidéo postée lundi sur Twitter, le maire a réaffirmé la nécessité de garantir une élection sûre. « Nous sommes dans une période sans précédent. Il y a des raisons pour les gens d’être inquiets. Mais je veux que les gens sachent que la ville est prête. Je veux que les gens sachent que s’ils veulent s’exprimer sur les résultats, ils devront le faire de manière pacifique. Cela sera toujours le cas », a-t-il indiqué.
La semaine dernière, les forces de police de la ville de New York ont été mobilisées pour patrouiller le jour du scrutin, et divers groupes bénévoles de prévention des crimes se sont déployés pour empêcher toute violence le jour du vote.
Le 3 novembre, des agents seront déployés pour surveiller les 1.201 bureaux de vote de la ville, dont 708 écoles publiques et plusieurs nouveaux bureaux de vote à Madison Square Garden, dans le Lincoln Center de Manhattan et dans le Barclays Center de Brooklyn, selon les forces de police de New York.

Dans la même catégorie