GNA Equal rights/opportunities for women and girls project launched GNA Covid-19 protocols disregarded at funerals in Koforidua GNA Kwahu-Nsabah residents appeal for rehabilitation of road GNA Priority Insurance donates Gh¢2,000.00 worth of PPE to Police Education Schools GNA COVID-19: WOM supports vulnerable widows and Orphans in Upper East GNA Residents in Hohoe laud reduction of Ministers and PWD appointment GNA Shama district assembly takes steps to halt illegal clay mining GNA COVID-19 lockdown: Traders express mixed reactions GNA Rawlings is a champion of communal mobilisation GNA President Akufo-Addo advised to maintain competent MMDCEs

Gabon: Denis Sassou-Nguesso aux commandes de la CEEAC


  27 Novembre      11        Economy (9844),

   

Libreville, 27 Novembre (AGP) – Tenue ce vendredi 27 novembre à Libreville, la 18è Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), reste marquée par le passage de témoin entre le président gabonais Ali Bongo Ondimba et le numéro un congolais Denis Sassou-Nguesso, à la tête de l’institution sous régionale.
Après un exercice historique de cinq ans passé au bureau de la présidence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a officiellement passé la main au président congolais Denis Sassou-Nguesso, ce vendredi 27 novembre à Libreville. C’était à l’occasion de la 18è Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, de ladite communauté.

Heureux d’avoir réussi la mission confiée par ses pairs en 2015 à Ndjaména au Tchad, celle d’opérer une mutation historique de l’institution et promouvoir la mise en œuvre effective du développement social des Etats membres à travers une nouvelle architecture institutionnelle, Ali Bongo Ondimba n’a pas caché sa joie et sa fierté.

«Je me réjouis de ce que l’ensemble de nos Etats membres a adhéré à la réforme institutionnelle de la CEEAC. En effet, à ce jour, dix des onze Etats membres de notre Communauté ont ratifié le Traité révisé. Le processus de ratification dudit Traité, est en voie d’achèvement pour le onzième Etat membre», a-t-il déclaré.

En vigueur depuis le 28 août dernier, le Traité révisé de la nouvelle dynamique sous régionale, conçu pour répondre plus effacement aux exigences et aux enjeux du moment a depuis lors été enregistré auprès de l’Organisation des Nations unies (ONU). En plus de l’Union Africaine (UA). Galvanisée par cette nouvelle vision commune, la nouvelle commission est d’ores et déjà à pied d’œuvre.
Désormais à la tête de la communauté, le nouveau président en exercice qui a apprécié la marque de confiance placée en lui par ses pairs, n’a pas manqué de féliciter son prédécesseur pour l’œuvre historique réalisée lors de son passage à la présidence de la CEEAC.

«Je réitère à votre endroit, toutes mes félicitations pour l’œuvre accomplie à la tête de notre communauté. Vous avez mené à son terme la réforme institutionnelle de la CEEAC, par ma voix, vous avez la reconnaissance de tous les membres de notre communauté», s’est réjoui Denis Sassou-Nguesso.

Rassurant les membres de la commission de son soutien, dans le cadre de l’exercice de leur mandat, ce dernier s’est inscrit dans la poursuite du travail entamé en amont par le Chef de l’Etat gabonais. Ce, en mettant au cœur de l’ambition communautaire, des domaines de premier ordre tels que la politique, la paix, de la sécurité, l’économie, les finances, la culture, la science et la technologie.

Après Libreville, les Chefs d’Etats et de gouvernements de la CEEAC, dont la communauté est à un tournant historique, se retrouveront en session ordinaire au mois de mai 2021 à Brazzaville au Congo.

Dans la même catégorie