AGP Niger/présidentielle : Mohamed Bazoum déclaré vainqueur avec 55,75% AGP Ligue des champions CAF : le Horoya décroche le nul en Afrique du Sud AGP Labé : Des élèves s’évanouissent dans les écoles AGP Conakry/Kaporo : UAJBG demande aux chefs coutumiers d’être derrière un seul ‘’Kountigui’’. AGP Guinée/Santé : Vers la campagne de vaccination contre la poliomyélite AGP EBOLA à N’zérékoré : Le corps médical reçoit les premières doses du vaccin contre la maladie AGP Guinée-Santé/ Les DRS et les acteurs financiers des programmes de Santé à l’école du nouvel logiciel de gestion TOM PRO AGP Dubréka : Poursuite de l’atelier d’élaboration des modules de formation des enseignants du CE. AGP Lola/Société : conflit entre agriculteurs et éleveurs à Gamaberema AGP Kankan : les Donzos de la région à l’école de restitution et de la protection de l’environnement !

Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha


  16 Janvier      5        Society (24630),

   

Niakara, 16 jan 2021 (AIP)- La localité de latokaha, à 12 km de piste au Sud-ouest de la ville de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), fait face à une série d’incendies d’habitations, plongeant les villageois dans le dénuement et la peur.

De fin novembre 2020 au dimanche 10 janvier 2021, plus d’une centaine de domiciles ont été consumés par un « mystérieux » feu, selon les villageois et ce, en dépit des invocations et rituels sacrificiels renforcés par des mesures sécuritaires accrues à leur actif.

« Du 27 novembre 2020, date du déclenchement des premiers incendies de quatre cases à Latokaha, à ce dimanche 10 janvier 2021, ce sont au total 121 cases qui ont pris feu, dont 50 complètement consumées par l’incendie mystérieux qui ravage lentement mais sûrement notre village », a déclaré Gabriel Koné, un habitant de Latokaha, par ailleurs catéchiste à Loho.

Quant au chef de la confrérie Dozo (chasseurs traditionnels) de Latokaha, Tamikolo Koné, il a souligné « avoir pris toutes les dispositions sécuritaires utiles avec le concours de tous les habitants, l’ensemble de nos initiés et ceux des villages voisins », pour débusquer « un éventuel pyromane, mais hélas ! Le feu continue de faire parler de lui « , a-t-il ajouté.

Cet incendie qui survient généralement de jour, entre 10 H et 17 H, et commence par une fumée blanchâtre et nauséabonde suivie de flammes bleuâtres « qui ressemblent fort bien au feu de gaz domestique ».

« L’incendie n’a pas encore causé de perte en vie humaine. Mais, les habitants victimes du mystérieux incendie, ayant perdu documents administratifs, argent et vêtements, vivent chez des voisins et s’échinent à la reconstruction de leurs logis. Ils sont vraiment dans le besoin », a déclaré le chef de village de Latokaha, Gbossounan Koné, préoccupé par la recherche « d’une solution traditionnelle » à ce phénomène, sans toutefois avoir saisi les autorités administratives et sécuritaires de Niakara.

Des habitants de Latokaha, notamment les jeunes, mettent de plus en plus en avant et avec insistance « la grosse colère des génies de la brousse dont l’habitat a été détruit par les étrangers qui font tout ce qu’ils veulent dans nos forêts sans considérer le sacré », selon Éric Koné, un jeune villageois.

Les habitants de Latokaha vivent désormais dans la psychose, certains ayant décidé de quitter momentanément le village en attendant la fin « du mystérieux incendie en série de maisons », selon Colette Koné, une victime qui, dans la foulée, a appelé à l’aide du Gouvernement ivoirien.

Dans la même catégorie