GNA UK commends Ghana for receiving Covid-19 vaccine GNA AfCTA: The manufacturing sector is Ghana’s strength GNA Aduana Stars Supporters Union introduces match steward system at the stadium GNA COVID-19: St. Anthony Hospital temporarily shutdown to new services GNA Spotify starts operations in Ghana GNA Ahoufe Joyclyn, Obaapa Christy out with visuals of “Gye Wani” single GNA Nana Baadu JHS to get a three- unit classroom block GNA KAIPTC, AGI to dialogue on AfCFTA opportunities, prospects and challenges Inforpress São Nicolau: Ministro da Educação considera “prioritária” intervenção na Escola Básica da Ribeira Prata Inforpress Santa Cruz: Quinze jovens agricultores termina formação sobre género

Côte d ‘Ivoire-AIP/ Un taux de 28% de décaissement des fonds du PAGEF à mi-parcours de sa mise en œuvre


  27 Janvier      6        Economy (10112),

   

Abidjan, 27 jan 2021 (AIP)- Le Projet d’appui à la gestion économique et financière (PAGEF), mis en œuvre depuis 2017, n’enregistre qu’un taux de 28% de décaissement sur les 13 milliard de francs CFA alloués par la Banque africaine de développement (BAD), à mi parcours de l’exécution du projet, a indiqué mercredi 27 janvier 2021, la Directrice de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, présidente du comité de pilotage du PAGEF, Fanta Coulibaly.

La présidente du comité de pilotage du PAGEF s’exprimait au cours d’un atelier portant sur la revue à mis parcours de la mise en œuvre du projet à Grand-Bassam. Pour elle, l’objectif de cette initiative étant d’optimiser la mobilisation des ressources budgétaires et de renforcer le cadre de gestion de la dépense publique, il serait « regrettable de passer à coté de ce financement » qui permettra d’améliorer les finances publiques et accroître les recettes de l’Etat. Tout doit être mis en œuvre pour améliorer ce taux de décaissement jusqu’au 31 décembre 2021, délai d’exécution du PAGEF.

Ce faible taux de décaissement, selon le coordonnateur du projet, Lambert N’galadjo Bamba, s’explique par la pandémie sanitaire de la Covid 19 qui a fortement « plombé » les activités, notamment l’exécution des marchés d’acquisition des biens, les activités des consultants internationaux, les formations qui se sont arrêtées.

Le projet enregistre un taux d’exécution physique, au 31 décembre 2020, de 62,18%, et un taux d’engagement de 47,62% sur la base des contrats signés sur les ressources du bailleur. Concernant les deux volets du projet à savoir l’appui à la mobilisation des ressources internes et la gestion de l’économie et à la transparence de la dépense publique, 43 ont été entièrement achevés, 17 sont en cours de réalisation et 10 projets pour lesquels le processus de recrutement du consultant est en cours, a relevé Pr N’Galajo Bamba.

Il s’agira ainsi, au cours de ces travaux qui s’achèveront vendredi 29 janvier2021, de formuler des recommandations pour une mise en œuvre efficace et efficiente des activités restantes et d’établir un chronogramme de réalisation.

Le PAGEF est mis en œuvre dans les ministères du Plan et du Développement, de l’Economie et des Finances, du Budget et du Portefeuille de l’Etat, de la Fonction publique, de la Femme, de la Famille et de l’Enfant. Il couvre également, l’ensemble des structures de contrôle de la gestion des finances publiques à savoir, la Cour des Comptes, la Haute autorité pour la bonne gouvernance, l’Inspection générale de l’Etat, et l’Inspection générale des Finances.

Dans la même catégorie