GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

Les femmes de la société civile dans la rue pour exiger le quota de 30 % dans le prochain gouvernement


  2 Avril      13        Women's Leadership (334),

   

Kinshasa, 02 avril 2021 (ACP).- Les femmes de la société civile réunies en synergie ont fait un sit-in vendredi devant le Palais de la nation, dans la commune de la Gombe, pour exiger du gouvernement Sama Lukonde en gestation, le respect du quota de 30 % réservé à la représentativité féminine au sein des institutions étatiques.  

Elles ont tenu des banderoles  portant des écrits : « La discrimination de la femme au sein des institutions est un frein au développement, l’exclusion de la femme est la négation de l’État de droit ».

Abordée par l’ACP, l’une des manifestantes, Joséphine Ngalula, a affirmé que la représentativité de 30 % de la femme au sein du gouvernement Sama, est une promesse faite par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo le 08 mars dernier devant les femmes.

« Nous sommes venues soutenir la volonté du chef de l’Etat par rapport à sa promesse et dire tout haut que ce sont les chefs des regroupements et partis politiques qui sont responsables de la misère du peuple congolais », a-t-elle déclaré, soulignant qu’ils se choisissent souvent entre eux hommes et s’ils veulent placer les femmes, ils ne prennent que leurs propres femmes, enfants, sœurs et autres membres de famille parfois moins qualifiés.

« Comme l’article 14 de la Constitution prône la parité entre homme et femme, nous demandons au président de la République d’user de toutes ses prérogatives pour que les 30 % réservés à la gente féminine soit de stricte application dans le premier gouvernement de l’union sacrée de la nation », a-t-elle conclu.

Dans la même catégorie