APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

Equateur : l’UCOFEM sensibilise les femmes vendeuses de la ville de Mbandaka sur les maladies des mains sales


  5 Avril      15        Human Development (188),

   

Mbandaka, 05 avril 2021(ACP). L’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM)/ Equateur, avec l’appui de l’Inter News, a organisée une journée de sensibilisation sur les maladies de mains sales à l’intention des femmes vendeuses de différents marchés de la ville de Mbandaka, a appris l’ACP lundi, de la coordonnatrice provinciale de cette structure à l’Equateur, Mme Gisèle Wengela.

Cette dernière, s’est dite très satisfaite de la présence des femmes vendeuses venues de différents marchés de la ville à ces assise, avant de remercier le chef de bureau de l’Inter News/ Mbandaka, M. Jérémie Suku pour son soutien à l’ucofem. L’orateur du jour, le docteur Maurice Mboyo Imana, a indiqué que la fièvre typhoïde est classée parmi les maladies des mains sales et il y a en a d’autres, notamment le choléra, amibiose, diarrhée rouge, ascaris, ankilosome, Ebola, Covid-19, etc.

Il a par ailleurs défini la fièvre typhoïde comme une maladie qui se transmet d’interhumaine, c’est donc la source principale du mode de contamination direct, avant d’expliquer aux femmes vendeuses que la fièvre typhoïde a deux modes de contamination à savoir : le mode direct et indirect.

Il a en outre, rappelé que l’hygiène publique est individuel déficiente, les immondices est considéré comme les facteurs qui favorisent la fièvre typhoïde, ne pas se laver les mains avant le repas ou avoir les installations hygiéniques trop sales et exposer les aliments à la porte des mouches peuvent aussi amènent la fièvre typhoïde.

Le Dr Maurice a enfin appelé aux femmes vendeuses de revendiquer leurs droits et devoirs aux autorités de la province dans leurs différentes marchés pour bien assainir leur environnement afin de protéger leurs enfants, a-t-il conclu.

Plusieurs recommandations ont été faites aux autorités provinciales et à l’ucofem, notamment que la mairie puisse assaini les différents marchés de Mbandaka, la sensibilisation des chefs des quartiers par les bourgmestres pour les travaux manuels dans chaque parcelle, que l’ucofem puisse descendre à travers les différents marchés de la ville de Mbandaka pour la sensibilisation des masses et aussi de multiplier les émissions sur les maladies des mains sales à travers les différentes radios de la ville. 

Equateur : l’UCOFEM sensibilise les femmes vendeuses de la ville de Mbandaka sur les maladies des mains sales


  5 Avril      17        Human Development (188),

   

Mbandaka, 05 avril 2021(ACP). L’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM)/ Equateur, avec l’appui de l’Inter News, a organisée une journée de sensibilisation sur les maladies de mains sales à l’intention des femmes vendeuses de différents marchés de la ville de Mbandaka, a appris l’ACP lundi, de la coordonnatrice provinciale de cette structure à l’Equateur, Mme Gisèle Wengela.

Cette dernière, s’est dite très satisfaite de la présence des femmes vendeuses venues de différents marchés de la ville à ces assise, avant de remercier le chef de bureau de l’Inter News/ Mbandaka, M. Jérémie Suku pour son soutien à l’ucofem. L’orateur du jour, le docteur Maurice Mboyo Imana, a indiqué que la fièvre typhoïde est classée parmi les maladies des mains sales et il y a en a d’autres, notamment le choléra, amibiose, diarrhée rouge, ascaris, ankilosome, Ebola, Covid-19, etc.

Il a par ailleurs défini la fièvre typhoïde comme une maladie qui se transmet d’interhumaine, c’est donc la source principale du mode de contamination direct, avant d’expliquer aux femmes vendeuses que la fièvre typhoïde a deux modes de contamination à savoir : le mode direct et indirect.

Il a en outre, rappelé que l’hygiène publique est individuel déficiente, les immondices est considéré comme les facteurs qui favorisent la fièvre typhoïde, ne pas se laver les mains avant le repas ou avoir les installations hygiéniques trop sales et exposer les aliments à la porte des mouches peuvent aussi amènent la fièvre typhoïde.

Le Dr Maurice a enfin appelé aux femmes vendeuses de revendiquer leurs droits et devoirs aux autorités de la province dans leurs différentes marchés pour bien assainir leur environnement afin de protéger leurs enfants, a-t-il conclu.

Plusieurs recommandations ont été faites aux autorités provinciales et à l’ucofem, notamment que la mairie puisse assaini les différents marchés de Mbandaka, la sensibilisation des chefs des quartiers par les bourgmestres pour les travaux manuels dans chaque parcelle, que l’ucofem puisse descendre à travers les différents marchés de la ville de Mbandaka pour la sensibilisation des masses et aussi de multiplier les émissions sur les maladies des mains sales à travers les différentes radios de la ville. 

Dans la même catégorie