MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique


  24 Juillet      7        Technologie (1029),

   

Bangui, 24 juil. (ACAP) – Le Ministre d’Etat chargé de la Justice, de la Promotion des Droits humains et de la Bonne Gouvernance, Garde des Sceaux, Arnaud Djoubaye-Abazene, s’est entretenu vendredi 23 juillet 2021 à Bangui, avec l’Ambassadeur de France en République Centrafricaine, Jean-Marc Grosgurin, lors d’une visite de courtoisie.

Le Ministre d’Etat et son hôte ont saisi cette opportunité pour passer en revue tous les éléments de partenariat et de coopération possible, surtout à titre bilatéral pour renforcer la justice centrafricaine.

Le diplomate français a évoqué notamment l’accord de coopération entre l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Paris et l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) de Bangui, tout en insistant sur les aspects de renforcement de capacités par la formation des magistrats ou des autres acteurs de la Justice.

L’Ambassadeur, Jean-Marc Grosgurin a rappelé au Ministre d’Etat, combien la Justice est importante en République Centrafricaine, car, selon lui, « une bonne justice, est un élément indissociable au retour de la stabilité, de la paix, de la cohésion nationale ».

« J’ai apporté au ministre le soutien de la France pour relever ce défi ensemble », a exprimé Jean-Marc Grosgurin.

Selon le Représentant français en Centrafrique, les collaborateurs de l’Ambassade vont rencontrer les partenaires du ministère de la Justice, pour mettre au point une feuille de route avec les priorités, afin d’avoir une coopération qui répond aux besoins que le chef dudit département exprimera pour être le plus adapté.

Dans la même catégorie