GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo


  27 Septembre      1        Economy (11851),

   

Bondoukou, 27 sept 2021 (AIP)- Le président du Groupement d’intérêt économique des acheteurs et producteurs de l’anacarde du Zanzan (GIE-APAZ), Ouattara Sotigui, a décidé d’intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de la noix de cajou dans les régions du Gontougo et du Bounkani.

Lors d’une rencontre organisée lundi 27 septembre 2021 à Bondoukou (Nord-Est) avec le préfet de région et du département de Bondoukou et en présence du délégué régional du Conseil du coton et de l’anacarde, M. Ouattara a indiqué qu’il est important de sensibiliser et former les acheteurs à la bonne pratique commerciale, au civisme économique et fiscale.

Pour le président du GIE-APAZ, cette sensibilisation s’étendra dans tout le district du Zanzan et permettra la restauration de la confiance des exportateurs en vue de leur retour dans les magasins  abandonnés depuis plusieurs années. L’objectif étant de contribuer à la restructuration des coopératives d’anacarde qui facilitera l’ acheminement de leurs produits vers Abidjan et non vers les pays limitrophes.

Ouattara a souligné que cette lutte contre le trafic illicite passe par la signature des contrats avec des groupements des exportateurs afin de permettre au GIE APAZ d’avoir un financement conséquent en vue d’enlever les produits d’anacarde des mains des paysans au prix fixé par l’Etat de Côte d’Ivoire. « Ce qui contribuera ainsi l’amélioration des conditions de vie de nos producteurs à court terme », a-t-il confié.

En mai 2021, le Conseil du coton et de l’anacarde avait offert du matériel roulant au Bataillon de sécurisation de l’est (BSE) comprenant deux véhicules de type 4X4 et quatre motos remis par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani. Ce don visait à renforcer les capacités opérationnelles du bataillon dans sa lutte contre le trafic illicite de la noix de cajou vers les pays voisins.

Dans la même catégorie