AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des femmes du Gontougo bénéficiaires du projet FAFCI se forment à l’autonomisation économique AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’école dans une dynamique de progrès dans la région de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les gestionnaires des médias sociaux à l’école de la diffusion de contenus de qualité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Formation des agents du CNDH sur la protection des lanceurs d’alerte en matière de corruption AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le programme WAVE restitué aux acteurs du manioc de la zone sud à Dabou AIP Côte d’Ivoire-AIP/RGPH 2021 : Un taux de 31,5 % enregistré dans le Moronou APS UGB : L’UFR S2ATA LANCE LA RÉVISION DES MAQUETTES DE LA LICENCE ET DU MASTER DE LA SECTION ÉLEVAGE APS NIORO : LES POPULATIONS INVITÉES À FRÉQUENTER L’ESPACE SÉNÉGAL SERVICE APS LES LIENS ENTRE DIPLOMATIE POLITIQUE ET LA DIPLOMATIE ÉCONOMIQUE MIS EN RELIEF PAR UN UNIVERSITAIRE APS SALON NATIONAL DU LIVRE : LA 2ÈME ÉDITION PRÉVUE À DAKAR À PARTIR DU 2 DÉCEMBRE

Société / L’ABPF plaide pour une lutte permanente contre les violences faites aux filles et aux femmes


  15 Octobre      0        Society (30904),

   

Porto-Novo, 15 Oct. 2021 (ABP)-L’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) a, dans le cadre de la célébration en différé de la Journée Internationale de la Fille (JIFi) édition 2021, organisé ce jeudi au Centre de Promotion Social (CPS) de Toviklin, une séance de mobilisation sociale et de plaidoyer à l’endroit des autorités pour la campagne « Sauvons la Petite ».
Cette cérémonie qui s’est déroulée sous la houlette du préfet Christophe Mègbédji, a but de susciter l’engagement des autorités et des leaders du département pour lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes.
Remerciant l’ABPF pour ses actions dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes sur son territoire départemental, Christophe Mègbédji, a fait savoir que cette séance vient appuyer la vision du gouvernement qui est de protéger les filles. « La femme c’est la fille d’aujourd’hui et elle a besoin d’être protégée », selon le préfet. Par ailleurs, il a invité les uns et les autres à poursuivre la lutte pour permettre aux filles de bénéficier de leur droit afin de participer au rayonnement du Bénin. « Nous devons poursuivre le combat afin que le développement dans tout son sens soit la chose la mieux partagée de nos enfants », a souhaité l’autorité.
Dans la même veine, le directeur départemental des affaires sociales et de la microfinance, François Zinsou, a informé que la lutte dans ce domaine au niveau départemental porte déjà ses fruits au regard des dernières statistiques. Pour lui, cette campagne qui vient d’être lancée est une occasion pour renforcer la lutte en vue de réduire de façon considérable le phénomène.
Selon la représentante de l’ABPF Brigitte Dagba, « la fille dans une nation est une richesse » qui a besoin de beaucoup de soutien et d’attention. L’organisation de cette séance, est de solliciter l’attention des parents, de la communauté à la « petite fille » pour son épanouissement a ajouté madame Dagba.
Il faut préciser que la cérémonie a été sanctionnée par le port d’écharpe par des autorités et leaders, gage de l’engagement afin de poursuivre la lutte.

Dans la même catégorie