MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Côte d’Ivoire-AIP/ Les députés approuvent la loi des finances rectificatives 2021


  16 Novembre      7        Finance (368),

   

Abidjan, 16 nov 2021 (AIP)- Les députés membres de la commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée nationale (CAEF) ont approuvé à l’unanimité, mardi 16 novembre 2021, le projet de loi des finances rectificatives 2021.

Présentant le projet, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a rappelé que ce budget a été porté à 9.093,6 milliards FCFA contre 8.398,951 milliards initialement prévus, soit une hausse globale nette de 694,685 milliards FCFA.

Moussa Sanogo a précisé que cette hausse s’explique en partie par le soutien additionnel au secteur de l’énergie pour le HVO en vue du renforcement de la production d’électricité dans le cadre de la résorption de la crise énergétique. Elle résulte également des crédits accordés en faveur du Conseil national de sécurité en lien avec la nécessité de consolider les actions de renforcement de la sécurité pour faire face aux attaques terroristes dans le Nord ivoirien.

S’agissant des dépenses d’investissement, il a été procédé à l’intégration de nouveaux projets financés sur la ressource extérieure et dont les conventions ont été signées en cours d’exercice au renforcement des dotations destinés à la consolidation des efforts en faveur de la sécurité et aussi dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Dans le projet, les dépenses de personnel connaissent une augmentation en lien avec le traitement diligent des dossiers de premier mandatement dont la finalité est d’améliorer les conditions de vie et de travail des nouveaux fonctionnaires.

Les services d’acquisition de biens et services enregistrent pour leur part une hausse nette liée à la prise en compte des coûts d’organisation des élections législatives et du renforcement des crédits alloués au plan de riposte sanitaire pour tenir compte de la pertinence de la COVID-19.

Après une explication détaillée par le ministre du Budget et des réponses aux préoccupations des parlementaires, ceux-ci ont adopté à l’unanimité le projet de loi des finances rectificatives 2021.

Dans la même catégorie