INFORPRESS Vencedor do prémio literário Arnaldo França defende urgência na promoção do hábito de leitura em Cabo Verde ANG Justiça/“Há espaço para negociações sérias entre a Guiné-Bissau e o Senegal sobre fronteira marítima” AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi

PRIX FAAPA 2021 : L’AIP ET L’AGP COURONNÉES


  26 Novembre      7        Society (31811),

   

Dakar, 26 nov (APS) – Le Grand Prix 2021 de la Fédération Atlantique des agences presse africaines (FAAPA) de la meilleure vidéo et du meilleur article a été décerné à l’Agence ivoirienne de presse (AIP), tandis que l’Agence guinéenne de presse (AGP) s’est adjugée le trophée de la meilleure photo.

’’J’ai l’honneur de vous présenter les résultats du concours FAAPA pour l’année 2021. Dans la catégorie vidéo et celle de la dépêche, l’agence qui a gagné, c’est celle de la Côte d’Ivoire (AIP). Dans celle de la photo, c’est l’agence guinéenne de presse (AGP) qui l’a remporté’’, a déclaré le président de la FAAPA, Khalil Hachimi Idrissi.

Le palmarès a été dévoilé à l’occasion du 8ème comité exécutif de la FAAPA, qui se tient depuis jeudi à Dakar.

L’AIP s’est imposée dans la catégorie vidéo, avec un reportage intitulé ‘’Le défi de l’éducation des enfants déficients mentaux’’, réalisé par Soro Yacouba.

Pour le meilleur article, elle a fait la différence grâce à son journaliste Georges Konan pour son texte intitulé ‘’Violences à l’encontre des enfants : lumière sur une douloureuse réalité en Côte d’Ivoire’’.

Selon Khalil Hachimi Idrissi, la cuvée de cette année 2021 est marquée par une ‘’présence qualitative et intéressante de l’AIP’’, grâce aux efforts fournis pas sa directrice générale, Barry-Sana Oumou.

’’Ces résultats viennent couronner des efforts de longue haleine fournis depuis quelques années’’, a-t-il magnifié.

Il a félicité le directeur de l’Agence de presse sénégalaise (l’APS), Thierno Birahim Fall, pour la réussite de ce 8ème comité. Il a rappelé qu’aujourd’hui en Afrique, l’agence de presse reste le seul point de stabilité dans les médias.

’’Le secteur de la presse est en ébullition, c’est le tsunami. Il y a une modification du modèle économique, mais les seuls [organes] qui restent stables, car adossés au service public, ce sont les agences’’, a-t-il martelé.

Il estime néanmoins que ces dernières doivent non seulement jouer leur partition, mais aussi leur rôle, en informant l’opinion publique, en lui donnant les clés pour comprendre l’actualité et la possibilité de comprendre les événements, en respectant la déontologie et l’éthique du métier.

Dans la même catégorie