GNA “We need time to build formidable senior national team”, – Paintsil GNA Ghana government secures $100 million for GPSNP phase two GNA Africa must take decisive steps to end slavery in all forms – Executive Director GNA Government rolls out major road infrastructural project in Western Region GNA Fossil fuel will be part of Ghana’s energy mix in the short term – Vice President GNA African Court judges meet International Criminal Court Judges GNA How Samuel Boadu’s sacking from Hearts unfolded GNA NHIA introduces instant healthcare for aged 70 and above GNA Grammy Awards CEO pledges support to the Kwadaso Creative Arts SHS GNA Non payment of Mobile money loans could affect borrowers

Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards


  27 Novembre      29        Choix de l'éditeur (111), Editor's choice (2456),

   

Abidjan, 27 nov 2021 (AIP) – Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan (FEJA) innove avec les Gaming Awards, une cérémonie de récompense des créateurs de jeux vidéo et les eSportifs (joueurs de haut niveau de jeu vidéo), a fait savoir Sidick Bakayoko, fondateur de Paradise Game, structure organisatrice de l’évènement.

« Nous voulons à travers cette 5e édition mettre en valeur les acteurs du jeu vidéo à travers des awards. Nous voulons valoriser les meilleurs créations et histoires du jeu à l’échelle continentale ainsi que tous ceux qui jouent au jeu vidéo de façon compétitive sur les différents types », a expliqué M. Bakaoyoko lors de la cérémonie de lancement, jeudi 25 novembre 2021 à l’Institut Goethe D’abidjan-Cocody.

Ces Awards se tiendront, le dimanche 28 novembre 2021, lors des phases finales de ce festival qui réunit près de 1000 joueurs, venant de plusieurs pays, Nigeria, Ghana, Cameroun. Sans compter ces férus du jeu mobile de plus de 15 pays africains qui à partir de chez eux, prennent part aux hostilités.

Près de 6,5 millions F CFA de lots ont été prévus pour récompenser les meilleurs de cette 5e édition qui innove également avec le cadre des discussions et des échanges avec les pouvoirs publics et les partenaires de développement sur l’impact de l’industrie culturelle et créative dont des jeux vidéo, dans le monde des affaires.

« Je souhaite que les pouvoirs publics crée les conditions pour que les acteurs et les porteurs des projets liés au jeu vidéo bénéficient du soutien de l’Etat parce que partout dans le monde, le jeu vidéo génère plus d’argent que le cinéma et est un moyen de retracer l’histoire du continent, d’éduquer et de divertir », a plaidé Sidick Bakayoko.

Il a également invité les porteurs de projets qui aimeraient se lancer dans la création de jeu vidéo de se documenter et d’approcher les anciens. Estimant qu’il y a énormément de potentiel derrière cette activité évaluer à 150 milliards de dollars.

L’Afrique représente 1% du marché global du jeu vidéo ce qui laisse une marge importante de progression. Pour le marché local, il est prévu pour trois milliards $ d’ici 2022 et six milliards $ d’ici 2025, note-t-on.

Dans la même catégorie