INFORPRESS Vencedor do prémio literário Arnaldo França defende urgência na promoção do hábito de leitura em Cabo Verde ANG Justiça/“Há espaço para negociações sérias entre a Guiné-Bissau e o Senegal sobre fronteira marítima” AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi

QUELQUE 3.355 GÉNISSES IMPORTÉES ENTRE 2017 ET 2021


  27 Novembre      7       

   

Dahra ( Louga), 27 Nov (APS) – Le gouvernement a importé au total 3355 animaux à haut potentiel laitier entre 2017 et 2021 pour le développement de la filière, a appris l’APS, samedi à Dahra, dans le département de Linguère, du ministère de l’Elevage et des productions animales.

Un document remis a la presse à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’elevage indique qu’en 2017, 1077 génisses qui ont été importées contre 1000 en 2019 et 1278 en 2021.

Le même document fait état d’une trentaine de Centres de collectes installés, 50 autres réhabilités, 100 laiteries construites et réhabilitées.

Dans ces réalisations figurent aussi 120 tanks à lait électriques, 100 tanks à lait solaires, 200 pasteurisateurs, 150 trayeuses mobiles, 460 bidons à lait, entre autres, installés.

Afin de professionnaliser le secteur, près de 8300 femmes ont été formées pour la fabrication de fromage, 218 autres pour la fabrication du yaourt et aux bonnes pratiques d’hygiène et de qualité.

Quelque 425 producteurs laitiers et 50 femmes ont été formés en gestion des entreprises laitières et des laiteries.

Pour appuyer les éleveurs impactés par la Covid-19, l’Etat a mis à leur disposition 8471 tonnes d’aliment bétail et 666 tonnes d’aliment volaille.

Selon le document, 125 027 d’éleveurs et 2499 aviculteurs ont bénéficié de cette aide.

La même source rappelle que les éleveurs disposent depuis 2012, d’un système d’auto-approvisionnement en aliment bétail doté d’un fonds global de 3 268 327 593 Francs CFA à la date du 31 octobre 2021.

Ce fonds a permis aux acteurs d’acheter 7124 tonnes d’aliment bétail auprès des provendiers.

Au chapitre des réhabilitations toujours, le document cite un mur de 120Km de long qui a coûté près de 6,5 milliards de FCFA afin sécuriser les 87500 Ha du Ranch de Dolly (Linguère).

Sur le même site, un bâtiment devant loger le gardien au niveau de chacune des 14 portes qui donnent accès au ranch a été construit ainsi que des bureaux et des logements pour le personnel technique chargé de la gestion du Ranch.

Parmi ces réalisations figurent trois pistes de production d’une longueur de 200km pour désenclaver le Ranch, la construction d’un forage d’un débit de 230m3/heure doté d’un château d’eau d’une capacité de 1000m3 par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Des équipements d’appui à la production animale dont 81 forages pastoraux, 581,3Km d’axes de transhumances ont été aménagés.

S’agissant des réformes menées dans le secteur, on peut citer le Code pastoral, le Code de la santé animale et de la santé publique vétérinaire, la fiscalité sur le lait et des produits laitiers et la structuration des filières animales.

Dans la même catégorie