APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN AGP Dubreka-Justice : Rencontre avec les officiers de la police judiciaire APS SAINT-LOUIS : MANSOUR FAYE ET ABBA MBAYE SE DÉTACHENT APS LOUGA : LE SCRUTIN PROLONGÉ DANS PLUSIEURS CENTRES DE VOTE AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur)

La ministre Anne Ouloto pour la redynamisation de la formation professionnelle


  30 Novembre      10        Society (31811),

   

Aboisso, 30 nov 2021 (AIP)- La réforme du décret n° 95-92 du 1er février 1995 vise à « redynamiser » la formation professionnelle, en offrant à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat des possibilités multiples d’acquérir, de maintenir et d’améliorer leurs compétences pour un service public de qualité, a expliqué, lundi 29 novembre 2021, à Grand-Bassam, la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.

Mme Ouloto s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de validation de l’avant-projet de décret portant régime de la formation professionnelle des fonctionnaires et agents de l’Etat, signifiant que l’actuel système de gestion de la formation continue est en « total déphasage » avec les défis de modernisation, de performance de l’administration ainsi que des objectifs de carrière qui invitent à une « parfaite maitrise » des méthodes actuelles de gestion des agents publics.

Il relève du décret décret n° 95-92 du 1er février 1995, portant organisation de la formation professionnelle des candidats fonctionnaires, des fonctionnaires et agents relevant des ministères, établissements publics nationaux et collectivités locales.

Il s’agit pour le gouvernement ivoirien de mettre en œuvre « des réformes majeures » destinées à moderniser les services publics dans la perspective de leur transformation structurelle et de l’amélioration des prestations de services aux citoyens dans le cadre du plan national de développement (PND) 2021-2025, a précisé la ministre Anne Ouloto.

Cet atelier, qui prend fin mardi, a été précédé d’un atelier de validation des documents de cadrage de la formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat, tenu quelques semaines auparavant, à Yamoussoukro.

La ministre Anne Ouloto pour la redynamisation de la formation professionnelle


  30 Novembre      11        Society (31811),

   

Aboisso, 30 nov 2021 (AIP)- La réforme du décret n° 95-92 du 1er février 1995 vise à « redynamiser » la formation professionnelle, en offrant à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat des possibilités multiples d’acquérir, de maintenir et d’améliorer leurs compétences pour un service public de qualité, a expliqué, lundi 29 novembre 2021, à Grand-Bassam, la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.

Mme Ouloto s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de validation de l’avant-projet de décret portant régime de la formation professionnelle des fonctionnaires et agents de l’Etat, signifiant que l’actuel système de gestion de la formation continue est en « total déphasage » avec les défis de modernisation, de performance de l’administration ainsi que des objectifs de carrière qui invitent à une « parfaite maitrise » des méthodes actuelles de gestion des agents publics.

Il relève du décret décret n° 95-92 du 1er février 1995, portant organisation de la formation professionnelle des candidats fonctionnaires, des fonctionnaires et agents relevant des ministères, établissements publics nationaux et collectivités locales.

Il s’agit pour le gouvernement ivoirien de mettre en œuvre « des réformes majeures » destinées à moderniser les services publics dans la perspective de leur transformation structurelle et de l’amélioration des prestations de services aux citoyens dans le cadre du plan national de développement (PND) 2021-2025, a précisé la ministre Anne Ouloto.

Cet atelier, qui prend fin mardi, a été précédé d’un atelier de validation des documents de cadrage de la formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat, tenu quelques semaines auparavant, à Yamoussoukro.

Dans la même catégorie