INFORPRESS Vencedor do prémio literário Arnaldo França defende urgência na promoção do hábito de leitura em Cabo Verde ANG Justiça/“Há espaço para negociações sérias entre a Guiné-Bissau e o Senegal sobre fronteira marítima” AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi

OUSSAINOU DARBOE : ’’LES GAMBIENS DOIVENT TOUT FAIRE POUR PRÉSERVER LA PAIX SOCIALE APRÈS LA PRÉSIDENTIELLE’’


  4 Décembre      9        Politics (17833),

   

Banjul, 4 dec (APS) – Le leader du Parti démocratique unifié (UDP, sigle anglais) Oussainou Darboe, principal opposant au président sortant Adama Barrow, a insisté samedi sur la nécessité de ‘’tout faire pour préserver la paix sociale’’ après la présidentielle en cours dans son pays.

‘’Le pays doit continuer à vivre dans la paix et la stabilité après l’élection présidentielle’’, a dit M. Darboe, après avoir voté au quartier Fadiara à Banjul, non loin de son domicile qui fait état de quartier général de son état-major politique.

‘’L’économie gambienne est tirée par le secteur touristique. S’il y a la moindre instabilité politique après la présidentielle, le pays va en pâtir économiquement, d’où l’intérêt de préserver la paix sociale. Sinon les touristes et autres investisseurs vont rentrer’’, a prévenu le candidat Oussainou Darboe.

Six candidats dont le président sortant Adama Barrow sont en lice pour l’élection présidentielle gambienne prévue samedi. 962.000 électeurs répartis dans 1554 bureaux doivent prendre part au vote, dans les sept régions du pays.

Il s’agit du premier scrutin présidentiel de la Gambie après celui remporté en 2016 par Adama Barrow aux dépens de Yahya Jammeh.

L’ex président gambien qui a dirigé pendant 22 ans son pays, vit actuellement en exil en Guinée Equatoriale, depuis l’échec de sa tentative de confiscation de la victoire de son adversaire.

Il avait quitté la présidence gambienne sous la pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Dans la même catégorie