GNA Nigeria considers joining Ghana, Cote d’Ivoire to implement LID for cocoa farmers GNA Danish companies to help Ghana combat postharvest losses GNA Ghana hosts West Africa Conference on natural resource management in August GNA Divisional Chief appeals for Small Town Water System GNA Mohammed Salisu set to honour Black Stars call-up GNA Inter Allies file Appeal against GFA’s decision on match fixing GNA May 9 Commemoration: Sports Ministry condemns hooliganism at leagues centre GNA More female-led horticulture businesses benefit from HortiFresh programme GNA Entrepreneurial mothers immerse in green economy GNA GPRTU to regularise new transport fares with Government

Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs)


  23 Janvier      16        Politics (18317),

   

Dakar, 23/01/2022 (MAP)– Les élections locales au Sénégal se déroulent généralement dans un « environnement pacifique » et conformément aux procédures, malgré certains retards observés dans l’ouverture des bureaux de vote, souligne dimanche la Mission d’observation électorale du collectif des organisations de la Société civile pour les élections (MOE-COSCE).

’’A la mi-journée, les observateurs du COSCE notent que le scrutin se déroule généralement dans un environnement pacifique et conformément aux procédures, malgré certains retards observés dans l’ouverture des bureaux de vote », indiquent-ils dans un communiqué.

La Mission qui a installé une « situation room » à l’hôtel Radison à Dakar, dit avoir recueilli des données auprès des observateurs déployés dans 236 bureaux de vote (BV) sur l’ensemble des 46 départements du Sénégal.

Elle signale que « 83% des bureaux visités ont ouvert avant 8h30 dont 47% à l’heure. En revanche, 17% des BV observés ont ouvert après 8h30 ».

La disponibilité du matériel et des documents électoraux a été confirmée dans 98% des BV observés.

La MOE-COSCE ajoute voir déployé 100 observateurs mobiles et 46 superviseurs qui remontent les incidents critiques constatés sur le terrain.

Les « principaux incidents critiques » recensés à mi-journée concernent « l’absence de matériel électoral à l’ouverture ayant causé des retards dans le démarrage des opérations de vote dans certains cas », note la mission, qui relève aussi le manque de bulletins dans certains BV à l’ouverture, ce qui a contraint les agents à maintenir les bureaux fermés en attendant d’avoir corrigé le manquement, notamment à Guédiawaye, dans la grande banlieue dakaroise.

A cela s’ajoutent le retard d’arrivée de certains membres de BV, notamment à Dakar (Pikine BV8), la lenteur du vote dans certaines localités notamment dans les endroits où les électeurs sont appelés à voter à trois reprises, poursuit la mission.

La mission déplore aussi « des altercations entre des électeurs, ce qui a entraîné l’intervention des forces de l’ordre (Salémata) » et « des tentatives d’achat de conscience signalées à Kédougou (BV1) ».

« En vue de remédier aux dysfonctionnements constatés », la Mission dit avoir « pris des initiatives, en relation avec les acteurs institutionnels concernés, notamment la Direction Générale des Élections (DGE) ainsi que la Direction Générale de la Police ».

Elle a réitéré ainsi son appel à « un scrutin apaisé pour une participation libre et massive des électeurs » et tenu à rappeler que « la Constitution fait des collectivités territoriales le cadre de la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques ».

Les observateurs de la MOE-COSCE, qui continuent leur travail dans les bureaux de vote, vont suivre la suite des opérations, la fermeture des bureaux, le dépouillement et la publication des résultats, ajoute-t-on.

Au total, 6.613.962 Sénégalais étaient appelés dimanche aux urnes pour départager 3.149 listes en compétition dans 557 communes et 43 départements.

Selon des chiffres de la Direction générale des élections (DGE), 166 listes sont en compétition pour les conseils départementaux, 44 listes pour les villes et 2.939 listes pour les communes. Le collège électoral votera dans 15.066 bureaux de vote répartis entre 6.639 centres de vote.

Ce scrutin, le premier depuis la réélection du président Macky Sall en février 2019, est surtout un test pour la classe politique, opposition et pouvoir avant les Législatives de 2022 et la Présidentielle de 2024.

La Commission électorale nationale autonome (CENA) du Sénégal a mobilisé 22.000 superviseurs et contrôleurs pour veiller à la tenue correcte du scrutin.

Les bureaux de vote doivent fermer à 18 heures.

Dans la même catégorie