GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

Le premier défi des femmes, c’est de tuer l’analphabétisme », selon la directrice du Genre


  11 Mars      20        Women's Leadership (334),

   

Abidjan, 11 mars 2022 (AIP)- Le défi des femmes, c’est de tuer l’analphabétisme, a déclaré la directrice du Genre et de l’Equité au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (MFFE), Tanoh Florence, lors de la première édition 2022 de la tribune « Les causeries de l’AIP » tenue au siège de l’Agence ivoirienne de presse, jeudi 10 mars 2022, à Abidjan Plateau.

Ces échanges et partage d’expériences portait sur le thème « L’équité et Genre à l’épreuve du leadership féminin ».

Selon Mme Tanoh, le Genre à l’épreuve du leadership se résume par « SERVIR », la lettre S pour « signaler » parce que le leader il signale l’avenir, il a toujours une longueur d’avance sur ses administrés, E pour « engagement », R pour se « réinventer », V parce qu’un leader est obligé de « valoriser » pour amener ses employés à fournir plus d’efforts et I, « incarner » car un leader doit incarner des valeurs et R pour « réfléchir » puisque le leader doit toujours se remettre en cause.

Pour les femmes, le premier défi, c’est tuer l’analphabétisme, a-t-elle dit, estimant qu’inscrire les enfants à l’école doit être le combat. Le 2ème défi est d’avoir confiance en soi et le 3ème, est d’oser, a affirmé l’experte en Genre et Développement.

« Les questions du Genre sont des questions d’égalité, d’opportunité et de chance. L’équité, c’est être juste en toute situation. Le leadership, c’est avoir une vision, la capacité d’entraîner les gens du bas vers le haut et de les faire adhérer. Le leader c’est aussi celui qui est au service des autres », a expliqué l’experte en Genre et Développement, au cours de cette Causerie fortement appréciée par les participants notamment agents de l’AIP.

« Les femmes n’ont rien à envier aux hommes car ils sont égaux en droits. Toutes les lois sont prises aujourd’hui pour que vous soyez chef de famille, député et sénateur alors, il faut oser. Les défis sont liés au service par rapport à l’égalité du genre et de l’équité au service du leadership », a conclu la collaboratrice de la ministre Nassénéba Touré.

Dans la même catégorie