GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

LE PARTI D’ADAMA BARROW ARRIVE EN TÊTE AVEC 18 SIÈGES, SANS OBTENIR LA MAJORITÉ (OFFICIEL)


  10 Avril      12        Politics (18317),

   

Banjul, 10 avr (APS) – Le Parti national pour le peuple (NPP), la formation politique du président gambien, Adama Barrow, a fait élire 18 députés à l’Assemblée nationale lors du scrutin législatif de samedi, a appris l’envoyé spécial de l’APS auprès de la commission électorale indépendante (IEC).

Durant la nuit de samedi à dimanche, le président de l’IEC, Alieu Momar Ndjie, a publié les résultats des 53 circonscriptions électorales du pays.

Le principal parti d’opposition, l’UDP, dirigé par l’avocat et militant des droits de l’homme Ousainou Darboe, est arrivé deuxième avec 15 sièges.

Onze listes indépendantes ont obtenu 11 sièges à l’Assemblée nationale, soit un député pour chacune.

Le NRP, la formation politique de l’actuel ministre de la Culture et du Tourisme, Hamath Bah, parti seul aux élections, a obtenu quatre sièges parlementaires.

Le PDOIS, que dirige Halifa Sallah, un ancien président de l’Assemblée nationale, s’est contenté de deux sièges.

L’APRC, le parti de l’ex-chef de l’Etat, Yahya Jammeh, conduit aux élections législatives par Fabakary Tombong Jatta, a obtenu deux sièges, lui aussi.

Adama Barrow, réélu à l’élection présidentielle de décembre dernier, est autorisé par la Constitution gambienne à nommer cinq membres du parlement dont le président.

Son parti est obligé de s’allier aux élus de l’opposition et/ou des listes indépendantistes pour obtenir la majorité des sièges.

Quelque 957.167 électeurs votaient dans 1.555 bureaux, samedi, pour élire au suffrage universel 53 députés.

Au total, 246 candidats investis par 12 partis politiques et 95 coalitions indépendantes ont pris part au scrutin.

Dans la même catégorie