- FAAPA ENG - http://www.faapa.info/en -

THIÈS : LA PRODUCTION DE CÉRÉALES A CHUTÉ DE 39% ET L’ARACHIDE DE 17% (DRDR)

Thiès, 14 juin (APS) – Les productions agricoles de la région de Thiès
ont baissé de 39% pour les céréales et de 17% pour l’arachide, lors de
la campagne agricole 2018-2019, du fait notamment de la faible
pluviométrie enregistrée pendant l’hivernage dernier, a indiqué
vendredi le directeur régional du développement rural, Mamadou Guèye.

Le directeur régional du développement rural (DRDR) Mamadou Guèye
faisait le bilan de la campagne agricole écoulée et dressait les
perspectives de celle de 2019-2020, lors d’un CRD tenu à la
gouvernance de Thiès.

Selon le DRDR, les productions de céréales sont passées de 120.754
tonnes en 2017-2018 à 73.532 tonnes en 2018-2019, où toutes les
variétés de céréales ont connu une baisse, sauf le sorgho et le maïs.

La production du sorgho a augmenté de 31%, passant de 8.084 tonnes en
2017-2018 à 10.620 tonnes, là où le maïs a monté de 10%.

Le mil est la céréale dont les performances ont le plus chuté. De
110.237 tonnes lors de la campagne précédente, la production est
descendue à 60.237 tonnes, soit une baisse de 45%.

La production arachidière a aussi baissé, passant de 104.188 tonnes
lors de campagne précédente à 86.475 en 2018-2019, soit une baisse de
17%.

Cette situation était due surtout au déficit pluviométrique de l’année
dernière où « tous les postes étaient déficitaires par rapport à la
pluviométrie obtenue en 2017 avec un écart variant de -713,3 à – 64,7
mm », a dit le responsable régional de l’agriculture.

D’autres facteurs comme la baisse de la fertilité des sols sont aussi en cause.

Des cultures comme le manioc et le niébé, ainsi que la pastèque,
inscrites dans le programme d’adaptation, ont effectué un bond.

Le manioc dont Thiès est la première région productrice du pays a
enregistré une hausse de 25%, avec une production de 639.150 tonnes.

Les récoltes de niébé ont crû de 21%, atteignant les 18.744 tonnes, la
production de pastèque passant de plus de 2.000 tonnes à plus de
36.000 tonnes.

Concernant la commercialisation de l’arachide d’huilerie, l’on est
passé de 6.152 tonnes collectées en 2017-2018, pour une valeur de 1
291 826 130 francs CFA, à 3.958 tonnes en 2018-2019, évaluées à 831
128 970 francs CFA.

Quelque 4.780 tonnes toutes variétés et toutes catégories confondues
de semences certifiées avaient été collectées.

M. Guèye a salué « la bonne organisation » de la campagne de
commercialisation, même si 9 des 32 points de collecte prévus
n’étaient pas fonctionnels.