- FAAPA ENG - http://www.faapa.info/en -

Côte d’Ivoire: Des directeurs régionaux sensibilisés au changement de mentalité

Des directeurs régionaux et chefs de services ont été sensibilisés, lundi, à San-Pedro, sur l’importance et la nécessité du changement de mentalité pour le développement de la Côte d’Ivoire.

La conférence sur l’importance et la nécessité du changement de mentalité a été prononcée par le coordonnateur des activités de l’ONG « International Youth Fellowship » (IYF), Djaha Richard, lors de la conférence mensuelle directeurs régionaux et chefs de services.

Il s’est appuyé sur l’exemple de changement de mentalité qui a stimulé le développement de la Corée du Sud pour exhorter son auditoire à redoubler d’ardeur au travail et à plus d’engagement au service de leur pays.

A propos de la politique qui a impulsé le développement de ce pays malgré la pauvreté en ressources naturelles, il a fait savoir que l’Etat de la Corée du sud a investi dans la formation des ressources humaines et la réforme des mentalités.

Il a exhorté son auditoire à imiter les citoyens coréens qui avaient pris de conscience de leurs capacités et valeurs intrinsèques, cultivé le patriotisme et décidé de «faire des sacrifices pour les générations à venir.»

Les slogans tels que «Mon pays existe, donc j’existe», «Je pense à mon pays plus qu’à moi-même» et «Je suis maître de mon pays» ont contribué à aiguillonner leur ardeur au travail, a souligné M. Djaha.

M. Djaha a rappelé succinctement l’histoire et relevé les similitudes entre la Côte d’Ivoire et la Corée du sud ainsi que les différences d‘atouts entre les deux pays. La Corée a connu la partition après son indépendance en 1945 et trois ans de guerre civile à partir de 1950. Ce pays est pauvre en ressources naturelles contrairement à la Côte d’Ivoire. Avec 70% de relief montagneux, la Corée du sud était le 2e pays pauvre de la terre en 1960. Il a même bénéficié du soutien de la Côte d’Ivoire qui était plus avancée à cette époque.

Le coordonnateur des activités de l’ONG IYF travaille avec les institutions ivoiriennes pour le changement de mentalité en Côte d’Ivoire. Il a déjà donné plusieurs fois la même conférence notamment dans des écoles, aux ONG et dans les centres de formation.