- FAAPA ENG - http://www.faapa.info/en -

Guinée / Société :  » La transition ne doit pas être courte afin qu’elle soit bâclée » dixit Dr Sovogui

Conakry, 30 sept (AGP) – Le Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière (CSDF), a animé un point de presse jeudi, 30 septembre 2021, à Conakry, placé sous le thème « contribution pour une transition apaisée ».
Dans son intervention, le président dudit conseil Dr. Antoine Akoï Sovogui, a fait savoir qu’ils ont entendu l’appel que l’armée nationale sous l’égide du Conseil National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), a lancé à la diaspora guinéenne et ils y ont répondu.
Selon Dr. Sovogui, l’armée a engagé un acte patriotique dont l’objectif est le retour à l’ordre constitutionnel dans notre pays. C’est pourquoi, selon lui, ils sont venus pour apporter leurs contributions à la transition que la Guinée a amorcé depuis le 05 septembre 2021.
« Il faut être clair, la transition est une étape d’un ordre social ancien à un nouvel ordre, supposé être le meilleure et sa gestion déterminera la destinée de notre pays. Notre souhait est que la transition amorcée en Guinée soit une réussite totale afin qu’elle serve de référence dans les annales de la gouvernance en Afrique. Cependant pour qu’elle soit une réussite, elle doit être rationnellement mésurée, elle ne doit pas être courte afin qu’elle soit bâclée », précise-t-il.
Pour le conférencier, cette transition serait une période fastidieuse aucours de laquelle il faudrait concocter un nouvel univers politique dans notre pays. Ensuite élaborer une nouvelle constitution qui va circonscrire les normes d’une démocratie ajustée à la sociologie politique de notre pays.
 » Il faudrait aussi refaire l’image de la Guinée par voie de stratégies diplomatiques afin que notre pays retourne dans les organisations régionales (MANO River Union), la CEDEAO, l’union Africaine, l’Organisation des Nations Unies, entres autres. Notre pays doit finir sa transition comme le dit un adage « il vaut mieux ne pas commencer si on ne peut pas finir. »,  » conclut-il.