- FAAPA ENG - http://www.faapa.info/en -

L’Ambassadeur du Maroc au Gabon reçoit la Secrétaire générale de l’OIF

Libreville – L’Ambassadeur du Maroc à Libreville, M. Abdellah Sbihi, président du Groupe des Ambassadeurs francophones (GAF) au Gabon, a reçu mercredi soir la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo.

En visite de travail au Gabon dans le cadre de la tenue du 35-ème Congrès de la Conférence internationale des Barreaux (CIB) qui se tient du 1er au 3 décembre à Libreville, la SG de l’OIF a passé en revue, lors de sa rencontre avec M. Sbihi, les moyens à même de faire rayonner davantage la Francophonie et les valeurs qu’elle incarne, et de hisser à un niveau plus élevé la coopération entre les pays membres dans plusieurs domaines.

S’exprimant à cette occasion, le diplomate marocain a, en sa qualité de président du GAF, salué l’engagement des autorités gabonaises en faveur de la promotion et de la défense des valeurs de la Francophonie, et la coopération fructueuse entre « nos pays respectifs et la République gabonaise ».

Il a souligné que « la Covid-19 n’a pas réussi à nous éloigner de la Francophonie et que votre présence nous donne confiance et espoir que l’on doit continuer à travailler, tout en respectant les mesures barrières ».

M. Sbihi a, dans ce sens, mis en avant l’initiative de créer, en juin dernier, le GAF au Gabon, relevant qu’un ensemble d’activités et d’actions, visant la promotion des valeurs de la Francophonie est prévu, en étroite collaboration avec les autorités gabonaises compétentes, la Représentation de l’OIF en Afrique centrale et l’Institut français de Libreville.

A cet effet, « nous comptons programmer une série d’événements ayant trait à la culture et aux arts, à l’éducation et à la langue française », a-t-il dit.

Pour sa part, la SG de l’OIF a tenu à remercier M. Sbihi pour avoir organisé cette rencontre, se disant convaincue que de telles initiatives n’entendent que porter haut les valeurs de la Francophonie et asseoir les précieux relais de l’action de cette Organisation.

Elle a souligné que son action, depuis sa prise de fonction, s’assigne pour objectif de se focaliser sur de grandes missions qui apportent de la valeur ajoutée à l’OIF, notamment la langue française, « ce lien qui unit tant de pays et de peuples, dans leur diversité », le mandat politique en faveur des droits et des libertés, de la démocratie et de l’État de droit.

Il s’agit également de la coopération solidaire autour des grands enjeux du moment, à savoir le numérique, l’égalité entre les femmes et les hommes, l’éducation ou encore l’économie.

Ont pris part à cette rencontre le ministre gabonais de la Défense nationale, le ministre de la Culture et des Arts, le ministre délégué auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert de Technologies, de l’Éducation nationale, chargé de la Formation civique, les Ambassadeurs membres du GAF et le Représentant de l’OIF pour l’Afrique centrale.