GNA Road crashes reduced by 44 per cent in Upper West GNA Andre Ayew signs short-term deal with Nottingham Forest MAP Davis Cup/World Group II: Morocco to Face Côte d’Ivoire on February 4-5 in Abidjan GNA No Ministry has been created for pensions – Ministry of Employment and Labour GNA Largest maritime exercise in Gulf of Guinea underway GNA Government to increase value of LEAP grant GNA AMA to ‘clear’ traders selling at unauthorised places GNA Hearts of Oak sign three-year contract with Cameroonian forward Eonde Albert Dieudonne GNA Kamaldeen Sulemana signs a permanent deal with Southampton until 2027 GNA INUTET signs MoU with two international football entities to identify talents in Ghana

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Guinée : Alpha Condé reporte le référendum constitutionnel et le scrutin législatif


  29 Février      24        Politics (18391),

   

Abidjan, 29 fév (AIP)- Le président guinéen, Alpha Condé, a annoncé, vendredi, le report du référendum constitutionnel et du scrutin législatif, dans une allocution télévisée, selon des médias internationaux.

Après des mois de protestations meurtrières, le président guinéen a annoncé vendredi un report de « deux semaines » du référendum constitutionnel et des élections législatives prévus dimanche.

« Nous avons accepté un report, léger, de la date des élections », a déclaré Alpha Condé dans une intervention à la télévision nationale. « Ce n’est ni une capitulation, ni une reculade », a-t-il ajouté, assurant que « le peuple de Guinée exprimera librement son choix à travers le référendum et choisira librement ses députés ».

« Nous acceptons le report qui doit être de deux semaines », a-t-il ensuite précisé dans une lettre à la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

La commission électorale « va saisir la cour constitutionnelle pour la fixation d’une nouvelle date dans la fourchette indiquée », a-t-il dit dans ce courrier.

À l’origine, les Guinéens étaient appelés à se prononcer dimanche sur une nouvelle Constitution, défendue comme « moderne » par le chef de l’État. Elle codifierait l’égalité des sexes, interdirait l’excision et le mariage des mineurs, et veillerait à une plus juste répartition des richesses en faveur des jeunes et des pauvres, selon lui.

Mais l’opposition pense que ce projet est le subterfuge d’un ancien opposant historique devenu, à bientôt 82 ans, un autocrate qui, comme bien d’autres dirigeants africains avant lui, entend plier la Constitution à son désir de briguer un troisième mandat à la fin de l’année.

Depuis mi-octobre, la mobilisation contre le président guinéen donne lieu à des manifestations massives et à des journées villes mortes qui impactent l’économie d’un des pays les plus pauvres de la planète. Des manifestations qui mènent à de graves brutalités policières. Au moins 30 civils et un gendarme ont été tués.

Suite, ces derniers jours, à des appels de l’opposition à empêcher le déroulement du référendum et des législatives, et des attaques contre des bureaux ou du matériel de vote, l’armée a été mise en état d’alerte par pure précaution, selon les autorités.

Dans la même catégorie