GNA National Fisheries Association wants OMCs to supply them premix fuel directly GNA Article 71 Office Holders must take a 50 per cent haircut – Labour Federation GNA Elitrust Finecone trains young entrepreneurs to sustain businesses GNA Women advised to undertake regular cervical cancer test GNA Monkey Pox Outbreak: Ghana records four deaths and 116 cases GNA National Service Personnel Association of Hohoe, Guan gets new executives GNA Krachi Nchumuru gets new district court GNA Sports Minister calls for support of corporate institutions MAP Marrakech: Three New African Countries Sign « Tangier Appeal » to Expel So-Called ‘sadr’ from AU

L’ETAT INVITÉ À RENFORCER LA FIABILITÉ DE L’ÉTAT CIVIL EN MILIEU RURAL


  31 Mars      20        Society (32870),

   

Kaffrine, 31 mars (APS) – Le directeur d’Amnesty Sénégal, Seydi
Gassama, a souligné dimanche à Kaffrine (centre) l’importance pour les
pouvoirs publics de rendre davantage fiable l’état civil de certaines
localités afin d’éviter d’éventuels trafics pouvant porter préjudice à
des enfants.

‘’Il faut former le personnel et fiabiliser l’état civil pour éviter
les trafics qui portent préjudice à beaucoup d’enfants au Sénégal.
L’Etat doit mettre les moyens pour permettre de le rendre davantage
fiable’’, a-t-il indiqué à la clôture d’une formation d’élus locaux à
la maîtrise de l’état civil.

‘’Dans certaines communes du Sénégal en milieu rural, l’état civil est
très mal organisé. Les centres sont éloignés des villages, alors que
très souvent, l’Officier d’état civil est un bénévole’’, a soutenu
Seydi Gassama.

‘’On ne peut pas comprendre qu’au Sénégal, au 21 e siècle, l’état
civil ne soit pas encore fiable alors que c’est une condition
importante à l’exercice des droits de la citoyenneté’’, a-t-il fait
remarquer.

Selon lui, un enfant ne disposant de pièces d’état civil peut
rencontrer des difficultés à bénéficier de certains programmes de
l’Etat en matière de santé et d’éducation.

‘’Il est important que les enfants soient déclarés à leur naissance.
C’est un droit humain fondamental’’, a insisté le directeur d’Amnesty
Sénégal.

Dans la même catégorie