ACP Le ministre des Affaires sociales s’imprègne du fonctionnement du FNPSS en RDC ACP Une nouvelle attaque rebelle fait 12 morts à Djudju ACP Le regroupement politique AA/a Kutu soutient les actions diplomatiques du Chef de l’Etat ACP Le Président Félix Tshisekedi promet un meilleur partenariat aux hommes d’affaires wallons GNA Treat books as friends not enemies-Pupils told GNA NORSAAC trains stakeholders on revenue mobilisation GNA George Afriyie counts on support of clubs to succeed AIP Présentation officielle de la mutuelle autonome des enseignants ANGOP Marrocos apresenta-se com vila artística na Bienal ANG Falta de ação contra aquecimento global pode custar 20 bilhões de dólares por ano em ajuda humanitária

Environnement : Tenue d’un forum pour encourager les investissements climatiques en Afrique


  19 Août      14        Environnement/Eaux/Forêts (1253),

   

Conakry, 19 août (AGP)-Le forum annuel sur la préparation des projets d’investissement pour la Réduction des Émissions dues à la Déforestation et la Dégradation des forêts (REDD+) en Afrique, s’est tenu du 13 au 15 août 2019 à Abidjan, en Cote d’Ivoire, selon un communiqué de la BAD.

Des experts en gestion durable des forêts venant de 18 pays africains se sont engagés à organiser annuellement un forum sur les investissements REDD+, en vue de mobiliser des fonds destinés à la lutte contre le changement climatique sur le continent.

Une soixantaine d’experts africains de la REDD+, participants à l’atelier, ont adopté « Les Résolutions d’Abidjan » qui préconisent la création et le maintien d’un réseau d’experts africains sur la REDD+. En plus, elles recommandent la promotion de mécanismes d’échanges entre les pays, l’engagement du secteur privé dans la REDD+ et la désignation de points focaux du réseau dans les cinq régions de l’Afrique.

Dans son allocution, le chef de division au Département changement climatique et croissance verte de la Banque Africaine de Développement (BAD), Phillips Gareth a émis le souhait de voir une mise en œuvre rapide des résolutions de l’atelier qui, selon lui, constitue un résultat fort intéressant.

« La Banque est là pour soutenir vos efforts. Nous voulons aider à faciliter votre accès direct aux financements climatiques et nous allons aider à trouver des fonds pour appuyer les programmes dans les pays », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le représentant de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), partenaire de l’atelier, Koiro Fujino, s’est félicité des échanges passionnants au cours de l’atelier.

« C’est la première fois que je rencontre ensemble des experts africains sur la REDD+. Ceci est un premier pas, car nous avons beaucoup à faire pour aller de l’avant. Nous sommes prêts à accompagner les pays africains dans la lutte contre le changement climatique », a déclaré Fujino.

De son coté, le spécialiste principal en Forêts et utilisation des sols au Fonds vert pour le climat (GCF), Juan Chang, a indiqué qu’au sortir de ce forum, les participants auront désormais une meilleure compréhension du fonctionnement du Fonds.

« Cela a été une expérience enrichissante de suivre vos échanges si fructueux, nous vous encourageons à promouvoir davantage votre agenda de la REDD+, car en dépit des défis, nous observons un début de résultats », s’est réjoui Chang.

 

Le conseiller technique du ministre ivoirien de l’Environnement et du développement durable, Parfait Kouadio a, quant-à lui, indiqué que cet atelier a permis à aux pays africains d’être mieux outillés pour accéder aux ressources du Fonds vert pour le climat.

 

« C’est qu’ensemble que nous devons porter la voix de l’Afrique devant les instances de prise de décisions portant sur le financement de la mise en œuvre de la REDD+.  Le dialogue inter africain et avec les parties prenantes reste nécessaire pour l’atteinte de l’objectif de la réduction des gaz à effet de serre », a souligné Parfait Kouadio.

Dans la même catégorie