AIP Un élève, présumé membre d’un gang à Tiébissou, aux arrêts AIP Une Ong s’engage pour l’école et l’alphabétisation de masse à Oumé AIP Les projets de l’ex-PPU reversés aux départements ministériels MAP Foot/Ligue des champions : la CAF déclare officiellement l’Espérance de Tunis vainqueur de l’édition 2019 MAP Violences xénophobes en Afrique du Sud: Ramaphosa dépêche des Envoyés spéciaux auprès de chefs d’Etat africains AIP Une enquête ouverte sur le projet de renforcement de l’axe routier Bouaké-Daoukro AIP Une centaine de femmes du PDCI rejoignent le RHDP AIP Le Premier ministre lance lundi les travaux d’aménagement du carrefour de l’Indénié AIP Dix motos remises pour renforcer les capacités opérationnelles des forces de sécurité AIP La CEDEAO annonce un milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme

Érosion côtière : Les habitants du quartier des pêcheurs de Lahou Kpanda appellent à l’aide


Abidjan, 16 juil (AIP) – Les habitants du quartier des pêcheurs de crustacés, à Lahou Kpanda (Grand-Lahou) menacés de disparition par l’érosion côtière, appellent le Gouvernement à l’aide.

Le quartier, en effet, a été délocalisé sur un site à risque, selon les habitants. « Ce site n’est pas sécurisant. L’embouchure peut réagir de façon négative à tout moment », s’est inquiété un notable du chef de Lahou Kpanda, Loa Daniel, interrogé sur place.

« Nous sollicitons l’aide du gouvernement afin de nous aider à trouver un site définitif pour les quartiers de l’île menacés de disparition par l’érosion côtière », a lancé le notable.

Les populations rencontrées, dimanche, affirment qu’en déplaçant leurs maisons pour s’installer sur l’ancien site de l’embouchure, malgré les dangers, c’est parce qu’elles n’ont d’autres choix que de venir habiter à cet endroit.

« Les propriétaires terriens ont décidé que nous nous installons sur l’ancien site de l’embouchure. Cinquante maisons ont déjà été déplacées en ce lieu », a relevé un pêcheur de crustacés, Sansan Amani Blaise.

rk/kkf/fmo

Dans la même catégorie