STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS GNA World Vision invests some US$1million in Kadjebi District for seven years GNA KATH oncology expansion project almost ready AIP Le ministre Amedé Kouakou ratisse pour le RHDP à Méagui

FAIBLES RÉSULTATS AU CFEE À LOUGA : L’IEF ANNONCE DES MESURES POUR « RENVERSER LA TENDANCE’’


  19 Avril      18        Education (1799),

   

Louga, 19 avr (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation
(IEF) de Louga a mis en place des mesures pour renforcer le pilotage
pédagogique afin de corriger le faible niveau des résultats de
l’édition 2018 de l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires
(CFEE), a appris l’APS.

Ces mesures permettront de « renverser la tendance’’ et d’améliorer les
performances des élèves, a expliqué l’inspecteur de l’éducation et de
la formation, Ibrahima Guèye.

En 2018, la ville de Louga avait enregistré un taux de réussite de 38,
28 % au CFEE, « une performance très faible comparée aux efforts faits
en matière de pilotage pédagogique de gestion des examens », a-t-il
jugé lors une rencontre de partage sur le bilan à mi-parcours de
l’exécution du plan d’amélioration de la qualité de l’IEF de Louga.
Une rencontre présidée par le préfet de Louga, Mamadou Khouma.

Selon M. Guèye, les résultats obtenus à l’examen « ne reflètent pas les
lourds investissements qui avaient été faits. C’est toute la
communauté qui devrait se retrouver pour voir les goulots
d’étranglement qui n’ont pas permis de faire des performances à la
hauteur des attentes ».

« C’est pourquoi, au niveau de l’IEF, nous sommes en train de renforcer
le pilotage pédagogique, d’évaluer les élèves selon les standards et
les modèles donnés lors de l’entrée en 6ème et du CFEE et aussi de
renforcer les écoles franco-arabes où il y a véritablement un problème
pour renverser la tendance », a-t-il soutenu.

D’après lui, si les enseignants ont des difficultés à s’exprimer en
français et en arabe, il ne peut y avoir de processus enseignement
apprentissage.

« Dans un processus d’enseignement-apprentissage, a-t-il rappelé, il y
a trois élément essentiels que sont le programme à enseigner, les
enseignants et les élèves. C’est le triangle didactique autour duquel
gravite l’évaluation. »

« A ce niveau, nous avons demandé aux enseignants d’être beaucoup plus
présents dans les salles de classe et de satisfaire davantage
l’attente des élèves », a-t-il dit, invitant les populations et les
familles à soutenir les enfants dans leurs scolarités.

« La famille devrait s’impliquer davantage dans le suivi des enfants et
les stratégies de remédiation que l’école déroule pour améliorer les
performances des élèves », a-t-il souligné.

Dans la même catégorie