ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

Fenacmis 2019 : deux hectares d’arbres plantés par les festivaliers


  19 Juillet      14        Environnement/Eaux/Forêts (1138), Société (12470),

   

Abidjan, 19 juil (AIP) – La ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Ouloto, a participé, jeudi, à une opération de planting d’arbres sur un terrain de deux hectare dans le village de Moutcho (Sud), à la faveur de la 8ème édition du u Festival national des art et de la culture en milieu scolaire(FENACMIS).

Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Une école, cinq hectares de forêt », avec l’appui logistique des Eaux et Forêts, à travers le lieutenant-colonel Apata Yavo Nicolas, responsable de ce  programme.

Outre Anne Ouloto, le responsable du projet et le directeur de la Vie Scolaire, Nicolas Georges Effimbra, en ont profité pour sensibiliser les populations à s’impliquer davantage dans la reconstruction du patrimoine forestier ivoirien en voie de disparition.

Le couvert forestier ivoirien qui était de l’ordre de 50% dans les années 1900, est détruit à présent aux ¾ selon les intervenants. « Si rien n’est fait, il n’y aura plus de forêt d’ici 2030, dans la mesure où ce sont 200.000 ha de forêt qui disparaissent chaque année », s’est alarmé le lieutenant-colonel Apata Nicolas.

Le projet ‘’Une école, cinq hectares de forêt’’ a permis de reboiser 588 ha pour 572 établissements scolaires depuis 2013, rappelle Apata Nicolas.

yy/tm

Dans la même catégorie