APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR APS DIAMBARS, UN « MODÈLE DE SPORT ET D’ÉDUCATION’’, SELON LE DG DE L’AFD APS DÉSENGORGEMENT DES PRISONS : UNE RÉVISION DU CODE DE PROCÉDURE PÉNALE ANNONCÉE APS INTEMPÉRIES : MACKY SALL INVITE À ‘’LA PLUS GRANDE PRUDENCE’’ ET AU ‘’RESPECT’’ DES NORMES DE SÉCURITÉ APS KAFFRINE : 1.802 PME FORMALISÉES PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE (SG) APS L’OBSERVATION ÉLECTORALE, « FACTEUR DE STABILITÉ ET DE PAIX » (DOUDOU NDIR) AGP Guinée/Syndicats : L’Unité d’Action Syndicale contre une révision constitutionnelle ACP Lancement d’un projet axé sur l’emploi et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes ACP La RDC et la Belgique signent des mémorandums d’entente ACP Le Président Félix Antoine Tshisekedi reçu par le roi Philippe et le Premier ministre

Formation des magistrats des provinces sur la gestion du contentieux électoral


  23 Juillet      35        Justice (497), Société (13126),

   

Kinshasa, 23 juillet 2018 (ACP). – La Commission électorale nationale indépendante (CENI), en collaboration avec le Conseil supérieur de la magistrature, a formé au cours de ce mois de juillet plusieurs magistrats et greffiers des provinces sur la gestion du contentieux électoral pour leur permettre de renforcer leur capacité dans la gestion d’éventuel contentieux électoral pour les scrutins du 23 décembre prochain, indique un document de la centrale électorale parvenu lundi à l’ACP.
Selon la source, dans la province du Kasaï oriental, un atelier de renforcement des capacités des magistrats s’est tenu du 17 au 21 juillet dernier, dans la salle polyvalente de la Caritas développement à Mbuji-Mayi. Les participants ont appris les différentes étapes de ce contentieux qui peut surgir du dépôt des candidatures à la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante(CENI). Ils ont été, en outre, outillés sur la déontologie professionnelle, la justice et le droit électoral.

Les participants ont exprimé leur reconnaissance aux organisateurs de ces assises sur la pertinence des matières apprises, évoquant le fait que cet atelier, loin d’être une rencontre de complaisance, s’est révélé d’une importance capitale dans l’administration de la justice électorale pour tous les acteurs judiciaires.

Pour sa part, Placide Mukendi Kapambu, ministre provincial de la justice du Kasaï-Oriental, s’est dit satisfait de l’organisation de ces assises dans sa province, d’ autant plus qu’elle a permis d’affermir les connaissances des participants en matière de droit électoral. Il a aussi exprimé le vœu de voir le train des élections arriver à bon  port, permettant au souverain primaire de se choisir des dirigeants dignes de sa confiance.

33 magistrats et greffiers formés dans la province du Kwilu

Par ailleurs, dans la province du Kwilu, 33 magistrats et greffiers ont été formés du 18 au 21 juillet 2018, sur la gestion des contentieux électoraux. Le premier président de la Cour d’Appel de Bandundu, Anaclet Kaninda a, dans son mot de circonstance lors de la cérémonie de clôture, exhorté les participants à vérifier, en cas de contentieux, si les conditions d’éligibilité et de déclaration de candidature sont conformes à la loi.

Il a espéré que les solutions efficientes des différentes requêtes seront éventuellement portées dans les juridictions compétentes en matières électorales car bon nombre de magistrats des Cours d’appel, tribunaux de grande instance et parquets y rattachés n’avaient d’expérience sur les procès en contestation électorale.

Peu avant la cérémonie de clôture, le secrétaire exécutif provincial de la CENI Kwilu, Jean-Robert Muyense, a expliqué l’usage de la machine à voter pour les élections du 23 décembre 2018, avant de démontrer son fonctionnement. Cette session de formation a été organisée avec l’appui du PNUD/PARSEC.

Un nouveau bâtiment du secrétariat exécutif provincial de la CENI du Tanganyika, construit sur fonds propres de la centrale électorale, a été remis lundi au secrétaire exécutif provincial de cette entité, Stéphane Moma Kabondo, par l’entreprise de construction DRC Minning, en attendant son inauguration par les autorités de la CENI. La cérémonie de remise a été faite en présence d’un représentant de ‘‘DRC Mining’’ et du Vice-gouverneur de province, AIi Simukinje. ACP/BSG/Kgd/JFM

Les femmes invitées à voter pour les candidatures féminines aux prochaines élections
Bukavu, 23 juillet 2018 (ACP)- Solange Lwashiga, porte-parole de l’ONG « Rien Sans Les Femmes », une structure de défense des droits des femmes basée à Bukavu, a invité le weekend dernier, les femmes congolaises de toutes les tendances à voter pour les candidatures féminines aux élections du 23 décembre 2018, afin de permettre celles-ci de prendre part, aux côtés de hommes, dans les instances de décision tant au niveau national que provincial.

Solange Lwashiga qui réagissait à l’annonce de la CENI indiquant une faible candidature de la femme à la députation provinciale, tel que constatée dans les Bureaux de réception et de traitement des candidatures (BRTC) de la CENI sur toute l’étendue de la République, a soutenu que la femme et la jeunesse constituent l’électorat majoritaire et que si elles faisaient confiance en la femme, celle-ci pourrait gagner un nombre très important de sièges.

Elle a appelé les femmes à bravé la peur et à s’engager à affronter le contexte électoral malgré les défis qui vont se poser sur les plans économiques et politiques. « La caution électorale trop élevée est un frein pour la femme qui a déjà un faible revenu économique », a-t-elle déclaré. Solange Lwashiga a, à cet effet, encouragé les quelques femmes qui se sont portées candidates, demandant aux autres de leur emboiter le pas aux élections municipales et locales ainsi qu’à la députation nationale et. ACP/BSG/Kgd/JFM

Dans la même catégorie