ACP Ebola : 2.927 cas avec 1.961 décès et 877 guérisons enregistrés au Nord-Est de la RDC jusqu’au 21 août ACP La production d’arachides augmentée de 32.673 tonnes entre 2010-2015 ACP Reprise du flux migratoire à la frontière de la Ruzizi entre le Rwanda et la RDC ACP Plaidoyer pour la relance des travaux de la Centrale hydroélectrique de Katende ACP Le secrétaire général de l’ONU en visite bientôt dans l’Est de la RDC ACP MCPD pour la gratuité de l’éducation de base en RDC ACP L’éducation demeure le meilleur héritage à léguer à la jeunesse, selon Emery Okundji ACP Jeanine Mabunda échange avec les caucus des députés du Sud-Kivu et Maniema sur Ebola et l’insécurité AGP Gabon : La CEEAC en possession de son nouveau siège ANGOP Basketball: Angola face Czech Republic

FRADD: Appel au renforcement de la coopération Sud-Sud pour relever les défis multiples et réaliser le développement escompté (Déclaration de Marrakech)


  19 Avril      35       

   

Rabat, 19/04/2019 (MAP)- La 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement durable (FRADD), placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été sanctionnée, jeudi soir, par l’adoption de la Déclaration de Marrakech qui appelle « l’ensemble des pays africains à renforcer la coopération Sud-Sud et le partage d’expériences entre les pays du Continent pour relever les défis multiples et complexes et mettre en place des partenariats multipartites, des plans et programmes d’action, aux niveaux régional et sous régional, susceptibles de réaliser le développement escompté pour ne laisser personne pour-compte ».

Dans leur Déclaration, les ministres africains de l’environnement, les hauts responsables, les décideurs et experts, les représentants des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des Parlements, du secteur privé et de la société civile des Etats membres ont confirmé leur « engagement à mettre en oeuvre les ODD » et leur « attachement aux orientations tracées pour le Programme 2030 par les réunions régionales, de caractère général ou sectoriel, ainsi qu’aux messages clefs » adoptés lors de cette 5ème session du FRADD.

Dans ce sens, ils ont appelé « l’ensemble des pays à mettre en oeuvre les messages clefs du Forum et demandé au Royaume du Maroc de les présenter au nom de l’Afrique au Forum politique de Haut Niveau pour le développement durable et le Sommet Mondial sur le développement durable, prévus respectivement à New York en juillet et septembre 2019 ».

Réitérant l’importance stratégique de la mobilisation de ressources financières suffisantes, prévisibles et additionnelles pour accélérer le rythme de mise en oeuvre des ODD en Afrique, ils ont invité les Etats membres à « mettre en place des stratégies de financement efficaces et appelé les partenaires de développement à concrétiser leurs engagements respectifs de soutien à l’Afrique ».

Tout en réaffirmant la difficulté pour plusieurs pays africains de renseigner les indicateurs des ODD, ils ont également plaidé pour la mise en place d’un Fonds de solidarité pour le développement de la statistique, destiné à soutenir les pays africains dans la collecte des données statistiques nécessaires.

Ils ont aussi appelé à favoriser et promouvoir l’innovation et la technologie pour combler les lacunes dans les données pour l’élaboration des politiques de développement régionales et nationales, et à renforcer le rôle de toutes les parties prenantes notamment les parlementaires dans la mise en oeuvre des ODD.

Les participants ont, en outre, exprimé leurs remerciements et leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour le Haut Patronage qu’Il a bien voulu accorder au Forum, « assurant de la sorte toutes les conditions de réussite de ses travaux qui ont été marqués par un débat fructueux et de qualité, portant sur le suivi et l’évaluation des progrès accomplis, des échanges sur les expériences dans le domaine du développement durable en Afrique et de la formulation de recommandations visant à accélérer la mise en oeuvre de l’Agenda 2030 au niveau régional, en prélude au Forum politique de haut niveau et du Sommet sur le développement durable prévus à New York respectivement en juillet et septembre prochains ».

Ils se sont, par ailleurs, félicités des initiatives lancées à l’occasion du premier Sommet de l’Action convoqué par SM le Roi Mohammed VI, en marge de la COP22 sur le climat, notamment la mise en place de la Commission climat du Bassin du Congo, présidée par le Congo, la Commission climat du Sahel, présidée par le Niger et la Commission climat des Etats insulaires, présidée par les Seychelles, entérinées par l’Union Africaine, ainsi que des efforts déployés par les Etats africains pour l’opérationnalisation de ces initiatives.

Ils ont également réaffirmé le besoin urgent de prendre les mesures adéquates pour maîtriser rapidement les conséquences du réchauffement climatique, en le limitant à un seuil ne dépassant pas 1.5°C conformément aux recommandations du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Soulignant l’interdépendance entre la paix, la sécurité et le développement durable, les participants au FRADD 2019 ont salué les progrès réalisés en Afrique dans ce domaine.

Co-organisée par le Royaume du Maroc et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), sous le thème « Donner des moyens d’action aux populations et assurer l’inclusion et l’égalité », cette 5è session du FRADD (16-18 avril) a été aussi marquée par l’examen et l’adoption par les participants des messages clés finalisés par le Secrétariat du Forum avec l’assistance des présidents des réunions parallèles des groupes de travail et portant sur le thème principal et les thèmes subsidiaires de cette rencontre continentale.

Ces messages constituent les contributions régionales collectives de l’Afrique au Forum Politique de Haut Niveau pour le développement durable, organisé sous l’égide du Conseil économique et social de l’ONU du 9 au 18 juillet prochain à New York, et au Sommet des Objectifs de développement durable prévu dans la même ville les 24 et 25 septembre 2019.

Les Etats membres ont été ainsi invités à tenir compte des messages actuels, y compris des recommandations de politique générale, dans les efforts qu’ils déploient aux niveaux national, régional et mondial pour donner des moyens d’action aux populations et assurer l’intégration et l’égalité, et à accélérer les progrès vers la réalisation des ODD du Programme 2030 et les Objectifs de l’Agenda 2063.

A signaler que le Zimbabwe a été désigné hôte de la sixième session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable, prévue en avril 2020.

Dans la même catégorie