AGP Guinée/Politique : Poursuite des consultations nationales APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS UN PROJET DE PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER 100 JEUNES PORTEURS DE PROJETS APS LE MÉMORIAL DE GORÉE, « UN PUISSANT INSTRUMENT DE PROMOTION DE LA RENAISSANCE CULTURELLE EN AFRIQUE’’ (MINISTRE) GNA Students urged to help fight corruption GNA « It will be unwise to expunge any portion of the amended statutes » – Dr. Amoah GNA Sissala East Assembly procures furniture for basic schools

Gabon : La CEEAC en possession de son nouveau siège


  22 Août      23        Economie (6503),

   

En sa qualité de président en exercice du Conseil des ministres du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), que le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, a signé, ce jeudi 22 août, l’acte de cession du nouveau siège de la dite institution  sis au boulevard Jean Paul II. Heureux de voir le Gabon valoriser les idéaux des pères fondateurs, le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-mi n’a pas caché sa fierté. 

La cérémonie officialisant la cession du nouveau siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), annoncée au terme des travaux de la deuxième réunion (tenue les 25 et 26 juillet derniers, ndlr) du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de cette institution sous-régionale, a eu lieu ce jeudi à Libreville.

Représentant les autorités gabonaises, le ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, par ailleurs président du Conseil des ministres du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la dite communauté, a signé l’acte de cession aux côtés du secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-mi.

Prenant la mesure de cette journée historique pour le Gabon et le reste des pays du bassin de l’Afrique centrale, Alain-Claude Bilié-By-Nzé n’a pas manqué de saluer les efforts déployés par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans sa volonté de contribuer à la valorisation et au rayonnement de la nouvelle dynamique voulue par ses pairs autour de cette institution commune.

«Mes remerciements vont en premier lieu au président de la République gabonaise, qui par cet acte d’une grande portée historique et symbolique, replace la CEEAC dans une trajectoire ambitieuse pour notre intégration régionale», a-t-il déclaré.

Relevant le contexte de profonde mutation, actuellement en cours au sein de cette institution qui a désormais ses quartiers au boulevard Jean Paul II de Libreville, le patron de la diplomatie gabonaise a rappelé que la validation, par tous les Etats membres des projets de textes qui vont désormais régir la communauté, constitue un pas décisif vers la mise en œuvre des réformes décidées par les chefs d’Etat et de gouvernements.

De même qu’il a rappelé la disponibilité du Gabon à honorer les engagements découlant de la décision de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEEAC tenue à Brazzaville, le 18 décembre 1984. Conclave qui avait choisi d’établir le siège de cette institution à Libreville.

«L’édifice que nous livrons ce jour, témoigne de l’engagement du Gabon à œuvrer en faveur d’une institution communautaire plus en phase avec ses ambitions», a fait savoir Alain Claude Bilié-By-Nzé.

Le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-mi  a, pour sa part, rendu hommage au président Ali Bongo Ondimba. Il  n’a pas caché sa joie et sa fierté lors du paraphe de l’acte de cession qui a été suivi de la remise des clés de l’immeuble.

«Permettez-moi de rendre un vibrant hommage au nom de la communauté et au mien propre à son excellence Ali Bongo Ondimba, pour ce geste fort et de porter historique qui restera à jamais graver dans la mémoire de la communauté», a-t-il affirmé.

Il a également exprimé sa reconnaissance envers les autorités gabonaises qui ont doté l’institution communautaire d’un siège sur une artère de référence abritant de prestigieuses institutions de la République gabonaise, y compris ses partenaires.

Confiant de ce que cette proximité contribuera à améliorer davantage les relations, entre la communauté et ses différents partenaires, Ahmad Allam-mi s’est dit fier de voir au cours de son mandat, l’institution disposer enfin d’un cadre de travail plus approprié aux nouvelles ambitions de la CEEAC.

Dans la même catégorie