AGP Mamou-Justice : 42 manifestants présumés dont 06 filles jugés au TPI AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Pita/Tournoi de football: L’équipe de Dalaba qualifiée pour la 2ème phase GNA Donating blood does not affect one’s health – Expert GNA TMA observes World Mental Health Day GNA Mineworkers Union honours former President Rawlings GNA IGP sends high-powered delegation to console Adomfe Community GNA MoFA allays fears of food crises due to floods GNA Huawei holds first App Developers Day

GREENPEACE DIT HALTE À L’INDUSTRIE DE FARINE ET DE L’HUILE DE POISSON


  19 Juin      21        Economie (6864),

   

Dakar, 19 juin (APS) – L’ONG Greenpeace Afrique a exhorté mercredi les gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest et les entreprises à mettre fin à l’industrie de la farine et de l’huile de poisson en Afrique de l’Ouest.

Elle a lancé cet appel à l’occasion de la publication ce mercredi de son rapport intitulé « Poisson détourné – La sécurité alimentaire menacée par l’industrie de la farine et de l’huile de poisson en Afrique de l’Ouest ».

Greenpeace demande aux pays d’Afrique de l’Ouest de « faire face à leurs responsabilités en protégeant les précieuses réserves halieutiques de la région ». « La sécurité alimentaire est menacée par l’industrie de la farine et de l’huile de poisson en Afrique de l’Ouest », écrit-elle dans un communiqué parvenu à l’APS. Elle dit avoir « recensé 50 usines de transformation de farine et d’huile de poisson dans la région, dont 40 étaient en activité en mars 2019 ».

Selon le communiqué, « la majorité de la production de ces usines est destinée à l’exportation (…), dans des pays d’Asie et de l’Union européenne ». Ibrahima Cissé, le responsable de la campagne Océans de Greenpeace Afrique, indique que « des centaines de milliers de tonnes de poissons sont transformées en farine ou en huile pour l’exportation au détriment d’environ 40 millions d’Africaines et d’Africains ». Il estime que « les gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest doivent protéger les stocks halieutiques de la région ».

Pour Greenpeace, « l’industrie de la farine et de l’huile de poisson […], menace non seulement les stocks de poissons régionaux, mais affecte également les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des populations locales ». Et selon l’ONG, « environ 80 % des débarquements de poisson au Sénégal proviennent du secteur artisanal, et le poisson couvre environ 70 % des besoins en protéines animales de la population (plus de 50 % en Gambie) ».

Dans la même catégorie