ACP Ebola : 2.927 cas avec 1.961 décès et 877 guérisons enregistrés au Nord-Est de la RDC jusqu’au 21 août ACP La production d’arachides augmentée de 32.673 tonnes entre 2010-2015 ACP Reprise du flux migratoire à la frontière de la Ruzizi entre le Rwanda et la RDC ACP Plaidoyer pour la relance des travaux de la Centrale hydroélectrique de Katende ACP Le secrétaire général de l’ONU en visite bientôt dans l’Est de la RDC ACP MCPD pour la gratuité de l’éducation de base en RDC ACP L’éducation demeure le meilleur héritage à léguer à la jeunesse, selon Emery Okundji ACP Jeanine Mabunda échange avec les caucus des députés du Sud-Kivu et Maniema sur Ebola et l’insécurité AGP Gabon : La CEEAC en possession de son nouveau siège ANGOP Basketball: Angola face Czech Republic

Guinée: réunion sous-régionale sur la lutte contre le terrorisme et le blanchiment de capitaux


  19 Mai      39        Divers (379),

   

Conakry, 19/05/2019 (MAP) – Une réunion sous-régionale sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le terrorisme a eu lieu samedi à Conakry, en présence notamment de délégations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La rencontre s’est déroulée dans le cadre de la 20e réunion du comité ministériel du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA).

S’exprimant à cette occasion, Kimelabalou Aba, directeur général du GIABA, a « salué les efforts de certains pays de la sous-région, dont la Guinée, dans leur lutte contre ces fléaux ».

Via la mise en place récente d’une Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), la Guinée a développé des logiciels d’analyse, ainsi qu’une base de données pour la gestion des déclarations d’opérations suspectes. Cette stratégie a permis aux services de police et de gendarmerie spécialisés d’atteindre des résultats salués par leurs partenaires étrangers.

Selon le directeur général du GIABA, le traitement par la Centif des rapports de renseignement a entraîné le gel de 3,8 milliards de francs guinéens (environ 415.000 dollars), ainsi que l’inculpation et la poursuite de deux suspects, dont une personne politiquement exposée, pour blanchiment de capitaux.

M. Aba, tout en saluant ces efforts « louables », a néanmoins exhorté la Guinée à « aligner davantage son dispositif contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sur les normes et standards internationaux et à en garantir l’efficacité ».

Dans la même catégorie