AIP Côte d’Ivoire/ Des professionnels des médias se forment sur la communication des risques liés aux événements de santé publique AIP Côte d’Ivoire/ Le comité éditorial de l’AIP tient sa première réunion AIP Côte d’Ivoire/ Des vivres à des familles désœuvrées à Anyama ACP Vers le lancement des travaux de réhabilitation de l’usine d’eau potable à Kananga ACP L’abbé Nekwa Lumbu nommé à la tête de la coordination  des écoles catholiques du diocèse de Matadi ACP Guy Matondo, ancien ministre provincial en charge des Finances transféré à la prison centrale de Makala ACP Les vétérinaires remettent un plan stratégique sur la riposte de la MVE au Pr Muyembe ANP L’hôpital Lamordé dénommé hôpital Amirou Boubacar Diallo ANP Le Conseil des Ministres adopte le décret portant modalités d’application du régime de l’état civil au Niger. GNA More than 5, 000 delegates to vote in Western North Region

Guinée/société : Bilan de La fondation SOVEE en faveur des femmes des et enfants démunis


  22 Juillet      13        Société (12580),

   

Conakry, 22 juil. (AGP) – La fondation ‘’Solution- Vie- Elle et Enfant’’ (SOVEE), dirigée par Madame Sangaré Fatou Guirassy, œuvre depuis 2017, dans l’humanitaire, notamment dans la santé reproductive.

Rencontrée par notre rédaction, ce lundi, 22 juillet 2019, au siège de sa fondation à Yattaya dans la commune de Ratoma à Conakry, Madame Sangaré Fatou Guirassy, est revenue sur les activités menées sur le terrain en faveur des femmes et des enfants démunis, dans la ville de Conakry.

Elle part d’un constat sur la vulnérabilité des femmes et des enfants issus des familles pauvres, vivant dans les quartiers de Conakry, en termes de santé maternelle et infantile.

« On évolue au niveau de la santé reproductive surtout des femmes et des enfants, pour réduire la mortalité infantile. Plusieurs femmes enceintes issues des familles pauvres éprouvent d’énormes difficultés pour bénéficier des soins adéquats permettant de les sauver et de sauver leurs enfants.

Beaucoup d’entre elles meurent à l’accouchement ou perdent leurs enfants à la naissance. Notre objectif est d’encadrer et d’accompagner ces femmes pour réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans notre pays ».Mme Sangaré Fatou Guirassy a ajouté que les employés de sa fondation font même du porte à porte pour des opérations de proximité.

« Nous éduquons les femmes à travers le porte à porte, en leur expliquant la nécessité de faire régulièrement les consultations prénatales et de vacciner leurs enfants pour éviter certaines maladies ou des cas de paralysies. Egalement, nous encadrons les enfants issus des familles pauvres pendant les vacances. Nous sommes parvenus à relever ce défi. Aujourd’hui, le niveau des élèves que nous encadrons est appréciable », souligne-t-elle.

Selon Mme Sangaré Fatou, ces élèves reçoivent des cours en français et en anglais gratuitement. Nous avons mis toutes les dispositions en place  pour recevoir plus d’enfants » a fait savoir la fondatrice de SOVEE.

Sur la question des moyens financiers, Madame Sangaré Fatou Guirassy, a souligné que sa fondation évolue pour le moment sur fonds propre et parfois grâce à l’aide de certaines bonnes volontés.

Dans la même catégorie