ACP La RDC renouvelle les engagements de la Charte des Nations Unies ACP Sept nouveaux cas confirmés d’Ebola dont un agent de santé notifiés vendredi au Nord-Kivu et en Ituri ACP Des éclaircissements sur la nécessité de l’introduction du 2ème vaccin contre le virus Ebola en RDC ANGOP Report du jugement de  »Zeno » dos Santos ANGOP La Commission mixte Angola/Rwanda se réunira fin 2019 ANGOP Chef de l’Etat angolais en route pour New York Map Communiqué du Cabinet royal GNA MTN begins construction of 600-bed girls’ dormitory for TAMASCO GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood

Guinée/société : Bilan de La fondation SOVEE en faveur des femmes des et enfants démunis


  22 Juillet      18        Société (13185),

   

Conakry, 22 juil. (AGP) – La fondation ‘’Solution- Vie- Elle et Enfant’’ (SOVEE), dirigée par Madame Sangaré Fatou Guirassy, œuvre depuis 2017, dans l’humanitaire, notamment dans la santé reproductive.

Rencontrée par notre rédaction, ce lundi, 22 juillet 2019, au siège de sa fondation à Yattaya dans la commune de Ratoma à Conakry, Madame Sangaré Fatou Guirassy, est revenue sur les activités menées sur le terrain en faveur des femmes et des enfants démunis, dans la ville de Conakry.

Elle part d’un constat sur la vulnérabilité des femmes et des enfants issus des familles pauvres, vivant dans les quartiers de Conakry, en termes de santé maternelle et infantile.

« On évolue au niveau de la santé reproductive surtout des femmes et des enfants, pour réduire la mortalité infantile. Plusieurs femmes enceintes issues des familles pauvres éprouvent d’énormes difficultés pour bénéficier des soins adéquats permettant de les sauver et de sauver leurs enfants.

Beaucoup d’entre elles meurent à l’accouchement ou perdent leurs enfants à la naissance. Notre objectif est d’encadrer et d’accompagner ces femmes pour réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans notre pays ».Mme Sangaré Fatou Guirassy a ajouté que les employés de sa fondation font même du porte à porte pour des opérations de proximité.

« Nous éduquons les femmes à travers le porte à porte, en leur expliquant la nécessité de faire régulièrement les consultations prénatales et de vacciner leurs enfants pour éviter certaines maladies ou des cas de paralysies. Egalement, nous encadrons les enfants issus des familles pauvres pendant les vacances. Nous sommes parvenus à relever ce défi. Aujourd’hui, le niveau des élèves que nous encadrons est appréciable », souligne-t-elle.

Selon Mme Sangaré Fatou, ces élèves reçoivent des cours en français et en anglais gratuitement. Nous avons mis toutes les dispositions en place  pour recevoir plus d’enfants » a fait savoir la fondatrice de SOVEE.

Sur la question des moyens financiers, Madame Sangaré Fatou Guirassy, a souligné que sa fondation évolue pour le moment sur fonds propre et parfois grâce à l’aide de certaines bonnes volontés.

Dans la même catégorie