GNA Students with visual impairment call for government support GNA Three jailed 144 months for stealing GNA EPA to sponsor Best Environmental Journalist ACP Neuf nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés vendredi au Nord-Est de la RDC ACP La RDC est le troisième pays au monde le plus touché par la drépanocytose ACP Une réponse rapide et adaptée s’avère cruciale pour contenir l’impact de l’épidémie de rougeole en RDC, selon MSF ACP Début de la vaccination en ring élargi autour des cas confirmés au Sud Kivu dans le territoire de Mwenga ACP Rappel à l’observance des mesures conservatoires de prévention d’accidents dans le secteur fluvial ACP Le HCR enquête sur le retour volontaire des réfugiés burundais dans leur pays ACP Sud Kivu: Le chef a.i de la MONUSCO en visite de travail à Uvira

HAUSSE DE 17, 5% DE L’OFFRE DE CRÉDITS BANCAIRES DANS L’UEMOA


  31 Juillet      77        Economie (6087),

   

Dakar, 31 juil (APS) – L’offre de crédits bancaires dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a enregistré une hausse de 17,5% en 2018, atteignant 14.849,1 milliards, contre 12.633,2 milliards en 2017, indique un nouveau rapport de la BCEAO.

Les progressions concernent les crédits d’exportation (+201,0%), d’équipement (+28,7%), de consommation (+27,8%) et de trésorerie (+13,9%).

‘’En revanche, les crédits destinés à l’habitation se sont inscrits en baisse de 14,3%. Presque 2/3 des crédits octroyés sont destinés à la trésorerie (63%) suivie de la consommation (13%)’’, remarque le rapport sur les conditions de banques dans l’UEMOA-2018.
Le montant des nouveaux crédits a partout enregistré une hausse, sauf au Bénin. ‘’L’augmentation est relevée en Guinée-Bissau (+43,9%), au Sénégal (+33,9%), en Côte d’Ivoire (+18,9%), au Niger (+11,8%), au Mali (+9,8%), au Togo (+5,9%) et au Burkina (+4,8%). En revanche, les nouvelles mises en place de crédits se sont contractées de 1,9% au Bénin.’’
Le rapport signale que ‘’selon la nature des bénéficiaires, le volume des crédits octroyés dans l’Union a augmenté en 2018 pour les Etats et les organismes assimilés (+40,6%), les entreprises individuelles (+19,1%) et les particuliers (+8,1%)’’.

La publication évoque un repli de 3, 5 % du montant des mises en place pour la clientèle financière des banques. ‘’La structure des crédits selon la catégorie de la clientèle, indique la prédominance des crédits aux entreprises privées (53,8%), en lien avec l’importance des crédits de trésorerie. Les crédits aux particuliers représentent 14,0% des montants accordés en 2018.’’

Pour la durée des concours bancaires, ce sont les crédits à court terme qui ont été ‘’les plus importants’’ en 2018. ‘’En effet, la part des crédits dont l’échéance est égale ou inférieure à deux ans est ressortie à 75,3% contre 74,6% enregistrée l’année précédente. Toutefois, il est noté un maintien de la dynamique haussière des crédits de longue durée (supérieure à 5 ans) dont la part est ressortie à 12,3% des concours en 2018, contre 14,0% en 2017 et seulement 7,1% il y a trois ans.’’

Dans la même catégorie