NAN New York Consulate beg Nigerians to claim over 1,000 uncollected E-Passports NAN Buhari receives report of Marwa’s Presidential Committee on Drug Abuse NAN Aisha Buhari unveils Int’l Mascot for 2020 world para-powerlifting championship GNA Network of Women Leaders of African News Agencies inaugurated GNA Nations should join hands to eliminate learning poverty GNA GSA working to remove bottlenecks in export trade GNA Incorporate mental healthcare into primary healthcare- Psychologist MAP Climate Chance à Accra : plus de 200 municipalités de 36 pays adhèrent à la Convention des maires en Afrique subsaharienne LINA CODES, UNICEF Declare Over 10 Grand Kru Communities Open Defecation Free LINA Rural Women Appeal For More Empowerment; Embark On Projects In Two Counties

HAUSSE DE 17, 5% DE L’OFFRE DE CRÉDITS BANCAIRES DANS L’UEMOA


  31 Juillet      133        Economie (6852),

   

Dakar, 31 juil (APS) – L’offre de crédits bancaires dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a enregistré une hausse de 17,5% en 2018, atteignant 14.849,1 milliards, contre 12.633,2 milliards en 2017, indique un nouveau rapport de la BCEAO.

Les progressions concernent les crédits d’exportation (+201,0%), d’équipement (+28,7%), de consommation (+27,8%) et de trésorerie (+13,9%).

‘’En revanche, les crédits destinés à l’habitation se sont inscrits en baisse de 14,3%. Presque 2/3 des crédits octroyés sont destinés à la trésorerie (63%) suivie de la consommation (13%)’’, remarque le rapport sur les conditions de banques dans l’UEMOA-2018.
Le montant des nouveaux crédits a partout enregistré une hausse, sauf au Bénin. ‘’L’augmentation est relevée en Guinée-Bissau (+43,9%), au Sénégal (+33,9%), en Côte d’Ivoire (+18,9%), au Niger (+11,8%), au Mali (+9,8%), au Togo (+5,9%) et au Burkina (+4,8%). En revanche, les nouvelles mises en place de crédits se sont contractées de 1,9% au Bénin.’’
Le rapport signale que ‘’selon la nature des bénéficiaires, le volume des crédits octroyés dans l’Union a augmenté en 2018 pour les Etats et les organismes assimilés (+40,6%), les entreprises individuelles (+19,1%) et les particuliers (+8,1%)’’.

La publication évoque un repli de 3, 5 % du montant des mises en place pour la clientèle financière des banques. ‘’La structure des crédits selon la catégorie de la clientèle, indique la prédominance des crédits aux entreprises privées (53,8%), en lien avec l’importance des crédits de trésorerie. Les crédits aux particuliers représentent 14,0% des montants accordés en 2018.’’

Pour la durée des concours bancaires, ce sont les crédits à court terme qui ont été ‘’les plus importants’’ en 2018. ‘’En effet, la part des crédits dont l’échéance est égale ou inférieure à deux ans est ressortie à 75,3% contre 74,6% enregistrée l’année précédente. Toutefois, il est noté un maintien de la dynamique haussière des crédits de longue durée (supérieure à 5 ans) dont la part est ressortie à 12,3% des concours en 2018, contre 14,0% en 2017 et seulement 7,1% il y a trois ans.’’

Dans la même catégorie