AGP Mamou-Justice : 42 manifestants présumés dont 06 filles jugés au TPI AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Pita/Tournoi de football: L’équipe de Dalaba qualifiée pour la 2ème phase GNA Donating blood does not affect one’s health – Expert GNA TMA observes World Mental Health Day GNA Mineworkers Union honours former President Rawlings GNA IGP sends high-powered delegation to console Adomfe Community GNA MoFA allays fears of food crises due to floods GNA Huawei holds first App Developers Day

INVESTISSEMENTS : LE GOUVERNEMENT INVITE LE PRIVÉ A PRENDRE LE RELAIS DE L’ETAT (MINISTRE)


  19 Juin      22        Economie (6864),

   

Dakar, 19 juin (APS) – Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott a réitéré mercredi le souhait du gouvernement de voir le secteur privé prendre le relais de l’Etat dans le financement des investissements comptant pour la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE).

« Dans le but d’amorcer la phase 1 du Plan Sénégal émergent, l’Etat du Sénégal a investi massivement. Dans le futur, nous souhaitons, et c’est notre volonté, que le secteur privé prenne rapidement le relais de l’investissement », a-t-il dit. Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération intervenait lors d’un Forum économique sénégalo-chinois ouvert le même jour au Centre International de Conférences Abdou DIOUF (CICAD) de Diamniadio, à la sortie de Dakar.

Si le privé ne prend pas le relais, « nous ne pourrions pas avoir de croissance pérenne et nous ne pourrions pas non plus donner des emplois aux milliers » de personnes qui en attendent, a indiqué Amadou Hott. Aussi, dans la conduite de la seconde phase du PSE, « l’Etat souhaite que des partenariats soient noués entre le secteur privé national et le secteur privé international notamment chinois », a-t-il expliqué.

Selon Amadou Hot, l’Etat compte faciliter ce genre de partenariats et essayera d’organiser davantage le secteur privé national pour qu’il puisse être doté de l’expertise pouvant lui permettre de réaliser des projets gagnant-gagnant. Dans cette optique, le ministre de l’Economie appelle les secteurs privés sénégalais et chinois à nouer des partenariats pour notamment bénéficier des opportunités liées à la gestion des parcs industriels en cours de réalisation au Sénégal, dans les zones économiques spéciales.

« Notre marché national est étroit et le marché sous-régional est vaste », a-t-il dit, avant d’appeler les secteurs privés des deux pays à nouer des joint-ventures pour « exporter massivement dans la CEDEAO et à l’extérieur de l’Afrique ». Il a signalé pour s’en féliciter qu’une entreprise chinoise récemment installée au Sénégal à commencer à exporter aux Etats-Unis, sans autre précision au sujet de la société en question.

Dans la même catégorie