ANP Lancement officiel de la 10ème Edition de la Journée Mondiale de l’Aide Humanitaire sous le thème ‘’Célébrer les Femmes Humanitaires’’ ATOP EST-MONO : LE GOUVERNEUR DE L’ETAT DE MISSISSIPI, DEWEY PHILLIP BRYANT A VISITE L’IFAD D’ELAVAGNON ATOP AGOU : LES NATIFS DE KEBO TOE ONT CELEBRE LA 36E EDITION DE DUTUDOZAN ATOP MOYEN-MONO:LE FESTIVAL DES ARTS ET DE CULTURE ADJA TADO PREVU DU 21 AU 23 AOUT PROCHAIN A TADO ATOP KLOTO/PROCESSUS DE DECENTRALISATION DANS LES PLATEAUX-OUEST: UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION LANCEE POUR SUSCITER L’ADHESION ET L’IMPLICATION DES ACTEURS LOCAUX ATOP LE PLAN CONJOINT DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DES NATIONS UNIES 2019-2020 AU TOGO VALIDE ATOP LUTTE CONTRE LA PROLIFERATION ET LA CIRCULATION DES ARMES LEGERES : LE JAPON FAIT DON DE MATERIELS DE MARQUAGE AU TOGO ANG Governo e o grupo Mubadala dos Emirados Árabes Unidos assinam acordos nos domínios agricultura e minas ANG MADEM G-15 pede novo recenseamento de raiz de eleitores APS Décès de Jacques Diouf, ancien DG de la FAO

Journée africaine de lutte contre la corruption :les acteurs militant en faveur de la bonne gouvernance invites a se joindre a ce combat


  10 Juillet      138        Evénements (425), Photos (21294), Société (12424),

   

Lomé, 10 juil 2018 (ATOP) – Le président de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA), Essohana Wiyao invite tous les acteurs militant pour la bonne gouvernance à se joindre à la lutte anti-corruption au Togo.
C’était au cours d’un message qu’il a adressé à la population le mardi 10 juillet à Lomé en prélude à la célébration demain de la deuxième édition de la Journée Africaine de lutte contre la corruption axé sur le thème : « gagner la lutte contre la corruption, une voie durable pour la transformation de l’Afrique ».
Selon le président de la HAPLUCIA, la Journée Africaine de lutte contre la corruption marque le souvenir de l’adoption par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine, le 11 juillet 2003, à Maputo au Mozambique, de la Convention sur la prévention et la lutte contre la corruption. Pour lui, les dirigeants africains veulent, à travers cette Convention, accélérer la modernisation et l’envol économique du continent. « La présente célébration est le moment idéal pour faire le bilan des résultats depuis l’adoption de la Convention, il y a une quinzaine d’années. La célébration de cette Journée est une occasion particulière de prise de nouveaux engagements et de résolutions fortes pour passer de la parole aux actes dans cette croisade africaine contre la corruption », a-t-il ajouté.
M. Wiyao a souligné que le Togo a été au nombre des premiers pays à ratifier cette Convention et faire de la lutte contre la corruption l’une des stratégies particulières. Il a de ce fait mentionné la création, par le gouvernement togolais, de la HAPLUCIA qui est venue s’ajouter à plusieurs autres organes de contrôle, de régulation ou de prévention.
Pour l’orateur, il ressort malheureusement de tous les baromètres, indices de perception et agences de notation que les pays africains sont encore loin des buts visés par la Convention et l’Afrique demeure le continent le plus corrompu et le plus pauvre malgré ses énormes potentialités. Il a, à cet effet, cité le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adessa, qui indiquait, lors de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la corruption le 9 décembre 2017 que « chaque année la corruption fait perdre 148 milliards de dollars soit 83.472 milliards de francs CFA à l’Afrique ».
Au vue de tous ces défis qui restent à relever, le président de la HAPLUCIA a indiqué que l’Afrique doit intensifier sa coopération régionale et développer des stratégies idoines pour combattre efficacement la corruption, en s’attaquant au mal par ses racines et ses causes profondes.
La HAPLUCIA, pour sa part, a-t-il confié, est en train d’élaborer un plan stratégique, ainsi que des mesures préventives pour prendre en compte tous les aspects de ce phénomène tentaculaire. Aussi, a-t-il invité tous ces acteurs des secteurs public et privé, de la société civile, des médias, bref tout le monde à se joindre à la lutte anti-corruption au Togo. ATOP/AN/JV

Dans la même catégorie