GNA Students with visual impairment call for government support GNA Three jailed 144 months for stealing GNA EPA to sponsor Best Environmental Journalist ACP Neuf nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés vendredi au Nord-Est de la RDC ACP La RDC est le troisième pays au monde le plus touché par la drépanocytose ACP Une réponse rapide et adaptée s’avère cruciale pour contenir l’impact de l’épidémie de rougeole en RDC, selon MSF ACP Début de la vaccination en ring élargi autour des cas confirmés au Sud Kivu dans le territoire de Mwenga ACP Rappel à l’observance des mesures conservatoires de prévention d’accidents dans le secteur fluvial ACP Le HCR enquête sur le retour volontaire des réfugiés burundais dans leur pays ACP Sud Kivu: Le chef a.i de la MONUSCO en visite de travail à Uvira

JOURNEE DE LA FEMME AFRICAINE :  LA MINISTRE KOLANI YENTCHARE A INVITE LES FEMMES TOGOLAISES A SE SENTIR DIGNES D’ETRE AFRICAINES


  30 Juillet      160        Société (12420),

   

Lomé, 30 juil. (ATOP) – La ministre en charge de la Promotion de la femme, Mme Tchabinandi Kolani-Yentcharé a invité les femmes togolaises à se sentir dignes d’être africaines dans son message, le lundi 29 juillet à Lomé, à l’occasion de la célébration de la Journée de la femme africaine, placée sous le thème national « Le PND, un levier pour l’autonomisation économique de la femme togolaise ».

Pour la ministre que « l’autonomisation économique tant souhaitée par et pour les femmes togolaises advienne ». Elle a indiqué que la femme joue un rôle prépondérant dans le fonctionnement des sociétés africaines, « mais elles sont les premières victimes des discriminations en termes d’inégalités de genre. Ce qui constitue, selon une estimation de la Banque africaine de développement, une perte de plus de 25 milliards de dollars sur le PIB en 2018 pour l’Afrique subsaharienne».
Mme Kolani Yentcharé a précisé que le thème national cadre parfaitement avec le Plan national de développement (PND) 2018-2022, dans son axe 3 consacré à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion. « Le Togo envisage poursuivre la promotion de l’équité et d’égalité de genre et l’autonomisation des femmes, comme l’une des conditions déterminantes devant lui permettre de passer d’une croissance économique de 5,3% à 7,6% d’ici l’horizon 2022 », a souligné la ministre. Pour y parvenir, un accent particulier est mis sur l’entrepreneuriat féminin par le biais de l’accès à la terre et aux crédits, a-t-elle ajouté.
Selon elle, « le thème choisi est en cohérence avec le domaine prioritaire N°1 de la décennie de la femme africaine 2010-2020, retenu par l’Union Africaine qui ambitionne de « Réduire la pauvreté et de promouvoir l’autonomisation économique des femmes et leurs activités entrepreneuriales ». Il s’inscrit également dans l’atteinte de l’objectif 5 des ODD : «  Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ».
Parlant des défis de l’autonomisation économique des femmes, l’oratrice a souligné que la politique nationale d’équité et d’égalité de genre envisage la facilitation de l’accès des femmes aux facteurs de production tels que la terre, le crédit, les équipements et la technologie, la formation et l’information, en vue d’augmenter leur niveau de productivité qui demeure encore faible, surtout dans l’agriculture. A ses dires, il s’agit aussi de renforcer la protection de la femme contre les discriminations et les violences basées sur le genre ainsi que l’atténuation des pesanteurs socioculturelles, des us et coutumes qui demeurent des réalités affectant considérablement les capacités contributives de la population féminine; la valorisation de la position sociale et du potentiel de la femme.
La ministre Kolani Yentcharé a invité les différentes associations de femmes et les organisations de la société civile à marquer d’un seau particulier cette journée, pour témoigner une fois encore aux yeux des populations et du monde entier, leur volonté commune d’œuvrer pour un Togo plus prospère où les inégalités de genre sont considérablement réduites à l’horizon 2030.
Des émissions radiophoniques et des sensibilisations sur le thème national et un concert dénommé « A toi ma mère » au Palais des congrès de Lomé ont été organisés dans le cadre la célébration de cette journée. L’apothéose sera marquée par une sensibilisation autour du thème de l’événement couplée de la remise d’équipements aux groupements de femmes les plus dynamiques, le mercredi 31 juillet à Tabligbo.

Dans la même catégorie