ANP Le ministre d’Etat ministre de l’agriculture et de l’élevage M.Albadé Abouba a annoncé le projet de création d’un Centre de Multiplication des Camelins dans la région d’Agadez ANP Quelques 900 millions de chinois ont accès à l’internet mobile (chercheur) ANP Les lycéens de la région de Tahoua retrouvent le chemin de l’école NAN AIDS: Int’l NGO calls for domestication of anti-stigma law by states NAN S. Africa, Nigeria working `progressively’ toward strategic fight against xenophobia, says Envoy APS REGAIN DE L’ACTIVITÉ DE PRODUCTION INDUSTRIELLE EN JUILLET (ANSD) GNA 31st edition of 2nd cycle Inter-regional sports festival kick starts GNA Teenage Pregnancy drops in Adaklu District GNA Youth urged to take education, skills training serious GNA Religious bodies must preach against corruption – Most Rev. Boafo

Journée nationale de la femme nigérienne: conférence débat sur l’accès de la femme à la justice


   

Niamey, 15 mai (ANP) – La Vice présidente de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Mme Sidikou Fatima a présidé ce mercredi 15 mai au niveau de l’institution , une conférence débat sur l’accès de la femme à la justice.
Cette cérémonie entre dans le cadre de la commémoration de la Journée Nationale de la Femme Nigérienne, qui a été célébrée le 13 mai dernier. Elle donne l’opportunité de débattre de la question d’accès de la femme à la justice, afin permettre de faire de propositions pertinentes dans le but d’améliorer la situation particulière des femmes devant la justice.
Dans son intervention, la vice présidente de la CNDH, a indiqué que le choix du thème se justifie compte tenu des difficultés que les femmes rencontrent dans le domaine de l’accès à la justice.
Des fois ce sont les femmes elles même qui choisissent de ne pas recourir à la justice, « par crainte de représailles ou pour éviter les réprobations familiales », a-t-elle noté.
Malheureusement, selon Madame Sidikou, les femmes se trouvent dans certaines situations « qui les amènent malgré elles, à recourir à la justice pour des raisons diverses liées à leur statut d’épouses et de mères ».
La conférencière du jour était Dr Balkissa Djibril, Conseillère juridique du Président de la CNCH, qui a axé sa présentation sur les différentes situations qui conduisent la femme nigérienne à la justice.
Elle a aussi exposé sur la relation et la différence entre la justice moderne, et celle traditionnelle ; sans oublier les perspectives d’amélioration de l’accès à la justice.
Les conférenciers ont apporté des réponses aux préoccupations des participants et pris note des recommandations.
Cette conférence débat s’est déroulée en présence du Président de la CNDH Dr Khalid Ikhiri et du Procureur de la République Samna Chaibou.

Dans la même catégorie