ACP Le ministre des Affaires sociales s’imprègne du fonctionnement du FNPSS en RDC ACP Une nouvelle attaque rebelle fait 12 morts à Djudju ACP Le regroupement politique AA/a Kutu soutient les actions diplomatiques du Chef de l’Etat ACP Le Président Félix Tshisekedi promet un meilleur partenariat aux hommes d’affaires wallons GNA Treat books as friends not enemies-Pupils told GNA NORSAAC trains stakeholders on revenue mobilisation GNA George Afriyie counts on support of clubs to succeed AIP Présentation officielle de la mutuelle autonome des enseignants ANGOP Marrocos apresenta-se com vila artística na Bienal ANG Falta de ação contra aquecimento global pode custar 20 bilhões de dólares por ano em ajuda humanitária

Kaloum-Inondations : Des sociétés sur l’occupation des canaux d’évacuation des eaux


  22 Juillet      10        Société (13179),

   

Conakry, 22 juil. (AGP)- Les autorités de la ville de Conakry, mesurant l’ampleur des dernières inondations survenues dans la commune de Kaloum, ont demandé aux opérateurs économiques dont les installations bloquent la circulation des eaux de ruissellement vers la mer, de participer aux opérations de curage des caniveaux.

Ce sont : Sonit Pêche, la société générale de Pétrole, l’établissement Ousmane Sans loi (non loin du magasin PAM).

Pour ce faire, des jeunes éboueurs ont été recrutés en vue de régler définitivement la problématique des inondations dans les quartiers de la commune de Kaloum.

Des réunions de concertation ont regroupé les représentants du gouvernorat de Conakry, les chefs de quartiers de Coronthie 1et 2, les chefs des secteurs, la jeunesse, la mairie de Kaloum et les représentants des opérateurs économiques. Elles ont abouti à une décision de sauvetage apprend-on.

La participation de la gendarmerie départementale de la ville de Conakry à la résolution de la crise, liée à l’inondation survenue lundi 15 juillet et causée par les eaux de ruissellement, a été d’un grand apport.

Elle a permis (avec des perquisitions), de retrouver toutes les anciennes conduites bouchées par des constructions anarchiques des magasins et autres installations industrielles.

La société générale de pétrole dont les installations viennent d’aggraver la situation dans la zone, a été sommée de libérer le passage naturel de l’eau de ruissellement vers la mer.

Les services de sécurité basés sur les lieux, ont été invités à faire respecter l’interdiction de dépôt d’ordures dans les caniveaux surtout au moment des pluies.

Dans la même catégorie