Les travaux de réhabilitation du trésor public de M’Bahiakro arrêtés AIP La MATCA fête ses 30 ans en novembre à Abidjan AIP Des journalistes ivoiriens en Chine pour des formations et des voyages culturels GNA Roads Minister inaugurates Community Three Junction Road GNA NGO focused on empowering women through agriculture GNA Akwantufo Club aids Ekumfi Narkwa Polyclinic AGP Ligue Africaine des champions : Horoya- JS Kabylie d’Algérie ce samedi AGP Kérouané-Faits divers : Une femme meurt foudroyée ! AGP Coyah-Société : La confection de briques artisanales comme moyen de subsistance AGP Kankan : Formation des acteurs sur l’élaboration d’un plan annuel d’investissement

Kenya: L’IPOA ouvre une enquête sur les circonstances « peu claires » qui ont contraint des policiers à abattre 18 personnes en une semaine


  30 Octobre      32        Securité (1150), Société (12995),

   

Rabat, 30/10/2018 (MAP) – L’Autorité indépendante de surveillance de la police (IPOA) kényane a ouvert une enquête pour élucider les circonstances « peu claires » de la mort de 18 individus, abattus par des agents de la police en l’espace d’une semaine.

« Il s’agit, plus particulièrement, de déterminer si l’utilisation des armes à feu par les policiers était justifiée », a expliqué l’autorité dans un communiqué publié mardi et relayé par les médias nationaux.

L’enquête portera ainsi sur les circonstances dans lesquelles trois voleurs présumés ont été abattus dans des incidents distincts à Huruma et à Mathare le 29 octobre.

Un jour auparavant, six voleurs présumés avaient été abattus à Dandora et trois autres à Kerugoya.

L’IPOA étudie également le cas d’un agent de la division de police de Kegonga qui aurait tué par balle un homme dans des circonstances peu claires.

L’organisme de surveillance a annoncé qu’il enquêterait également sur une affaire à Yatta, où trois suspects ont été abattus le 23 octobre.

L’enquête portera également sur deux autres suspects qui ont été abattus le 22 octobre en Birmanie, dans le comté de Nairobi, a annoncé l’IPOA.

« Tous ces meurtres ont été commis par des policiers en service », a déclaré l’agence.

L’Autorité indépendante de surveillance de la police a été créée en vertu d’une loi du Parlement publiée en novembre 2011 afin de permettre à un civil de surveiller le travail de la police au Kenya. Elle a pour missions de réaliser des enquêtes, des inspections, des audits et des contrôles impartiaux et indépendants du service national de la police afin de prévenir l’impunité et de renforcer le professionnalisme dans l’intérêt du public

Dans la même catégorie