AGP Mamou-Justice : 42 manifestants présumés dont 06 filles jugés au TPI AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Pita/Tournoi de football: L’équipe de Dalaba qualifiée pour la 2ème phase GNA Donating blood does not affect one’s health – Expert GNA TMA observes World Mental Health Day GNA Mineworkers Union honours former President Rawlings GNA IGP sends high-powered delegation to console Adomfe Community GNA MoFA allays fears of food crises due to floods GNA Huawei holds first App Developers Day

LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG


  20 Septembre      19        Médias (905),

   

Dakar, 20 sept (APS) – La mutation de l’Agence de presse sénégalaise
(APS) en société nationale est une « évolution majeure » qui va induire
des « changements importants », a affirmé son directeur général, Thierno
Birahim Fall.

« Il s’agit d’une évolution majeure. Je parlerai même de révolution.
Cela induit des changements importants. Je dirai même un changement
radical dans le fonctionnement de l’agence, mais également dans son
positionnement dans le paysage médiatique sénégalais et africain »,
a-t-il dit dans un entretien publié sur le site Internet du quotidien
Le Soleil.

Thierno Birahim Fall a rappelé que la transformation de l’APS en
société nationale était un vieux rêve. Il estime que cela implique
nécessairement de faire face à deux défis : « le défi technique et
technologique et celui de la durabilité ».

Pour le directeur général de l’APS, relever ces deux défis revient à
voir « comment pérenniser les financements au-delà de l’appui de
l’Etat ».

« Je pense que cela est extrêmement important », a-t-il souligné. M.
Fall ajoute que « tous les acteurs des médias ont unanimement salué
cette mutation institutionnelle » d’un établissement public à caractère
industriel et commercial (EPIC) à une société nationale.

Il estime que ce changement « va donner plus de ressources, de
capacités de mobilisation de ressources à l’APS ». « Cela nous donne
également beaucoup plus de perspectives du point de vue technique et
technologique, de la production et de la qualité de la production ».

« Nous avons travaillé sur ce dossier pendant près de trois ans avec la
direction du secteur parapublic, qui se trouve au Trésor public et au
ministère des Finances et du budget. Le document était validé. Donc,
c’est un travail bien élaboré qui a été [proposé au] conseil des
ministres », a expliqué Thierno Birahim Fall.

Dans la même catégorie