AGP Guinée/Politique : Poursuite des consultations nationales APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS UN PROJET DE PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER 100 JEUNES PORTEURS DE PROJETS APS LE MÉMORIAL DE GORÉE, « UN PUISSANT INSTRUMENT DE PROMOTION DE LA RENAISSANCE CULTURELLE EN AFRIQUE’’ (MINISTRE) GNA Students urged to help fight corruption GNA « It will be unwise to expunge any portion of the amended statutes » – Dr. Amoah GNA Sissala East Assembly procures furniture for basic schools

La production d’arachides augmentée de 32.673 tonnes entre 2010-2015


  22 Août      50        Economie (6503),

   

La production d’arachides en République Démocratique du Congo (RDC), pour la période allant de 2010 à 2015, a augmenté de 32.673 (trente-deux mille six cent soixante-treize) tonnes, passant de 389. 654 (trois cent quatre-vingt-neuf mille six cent cinquante-quatre) tonnes en 2010, à 422.327 (quatre cent vingt-deux mille trois cent vingt-sept) tonnes en 2015, indique un document du Service national des statistiques agricoles (SNSA) du secrétariat général du ministère de l’Agriculture reçu jeudi à l’ACP.

La production entre l’année 2015 à nos jours n’étant pas encore validée, la source précise que les statistiques sur la production de l’arachide a connu une augmentation graduelle entre 2010-2015 en se fixant en 2011 à 397.372 (trois cent quatre-vingt-dix-sept mille trois cent soixante-douze) tonnes, en 2012 à 405.277 (quatre cent cinq mille deux cent soixante-dix-sept) tonnes ,en 2013 à 413.342 (quatre cent treize mille trois cent quarante-deux) tonnes, en 2014 à 421.568 (quatre cent vingt et un mille cinq cent soixante-huit) tonnes et 2015 à 422.327 (quatre-vingt-deux mille trois cent vingt-sept) tonnes.

D’après la production par provinces, l’ancienne province du Bandundu a réalisé la plus forte production annuelle de 125.868 (cent vingt-cinq mille huit cent soixante-huit) tonnes en 2010 contre 136.422 (cent trente-six mille quatre cent vingt-deux) tonnes en 2015. Elle est suivie par la province du Katanga qui a réalisé 86.010 (quatre-vingt-six mille dix) tonnes en 2015 tandis que la province du Kinshasa se trouve en dernière position avec une production de 3.033 (trois mille trente-trois) tonnes en 2015.

Par ailleurs, la production de manioc a également connu une augmentation 3.668.876 (trois millions six cent soixante-huit mille huit cent soixante-seize) tonnes durant la même période, passant de 31.261.811 (trente et un millions deux cent soixante et un huit cent onze) tonnes en 2010 à 34.930.687 (trente-quatre millions neuf cent trente mille six cent quatre-vingt-sept) tonnes en 2015.

Dans la catégorisation des producteurs de cette plante parmi les provinces, celle du Bandundu vient en tête de toutes les provinces avec une production de 6.915.555 (six millions neuf cent quinze mille cinq cent cinquante-cinq) tonnes contre 7.726.668 (sept millions sept cent vingt-six mille six cent soixante-huit) tonnes en 2015, suivi du Katanga et de la province orientale.

La ville province de Kinshasa est classée parmi les plus faibles avec une production de 24.451 (vingt-quatre mille quatre cent cinquante et un) tonnes en 2015.

Dans la même catégorie