AIP Côte d’Ivoire/ Des professionnels des médias se forment sur la communication des risques liés aux événements de santé publique AIP Côte d’Ivoire/ Le comité éditorial de l’AIP tient sa première réunion AIP Côte d’Ivoire/ Des vivres à des familles désœuvrées à Anyama ACP Vers le lancement des travaux de réhabilitation de l’usine d’eau potable à Kananga ACP L’abbé Nekwa Lumbu nommé à la tête de la coordination  des écoles catholiques du diocèse de Matadi ACP Guy Matondo, ancien ministre provincial en charge des Finances transféré à la prison centrale de Makala ACP Les vétérinaires remettent un plan stratégique sur la riposte de la MVE au Pr Muyembe ANP L’hôpital Lamordé dénommé hôpital Amirou Boubacar Diallo ANP Le Conseil des Ministres adopte le décret portant modalités d’application du régime de l’état civil au Niger. GNA More than 5, 000 delegates to vote in Western North Region

La RDC appelée à se pencher sur la formation des ingénieurs pour son émergence


  21 Juillet      16        Education (1681),

   

Kinshasa, 21 juillet 2019(ACP).- La RDC se doit de se pencher sur la problématique de la formation de ses ingénieurs de qualité si elle aspire à l’émergence et/ou au développement dans les années à venir, a déclaré samedi le vice-doyen en charge de l’enseignement de la faculté Polytechnique de l’Université de Kinshasa(UNIKIN), le Pr Jean-Marie Beya, lors d’une conférence-débat organisée par ladite faculté sur le backbone national.

Le Pr Beya a donné l’exemple de la Chine qui produit quelques 600.000 ingénieurs, tous les domaines confondus et par an, de la Russie qui a environ 454.000 ingénieurs, les Etats-Unis avec quelques 237.000, la Corée du Sud 147.000, la France avec environ 37.000, le Royaume Uni, quelques 47.000, tandis que la RDC, toutes tendances et qualités confondues, n’a même pas 100 ingénieurs par an.

Il a évoqué le Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire(PEQPESU), financé par la Banque mondiale, et auquel sa faculté s’emploie à poursuivre les cinq objectifs contenus dans ce projet.
Il s’agit, selon lui, de nouveaux programmes sous format Licence –Master –Doctorat (LMD), l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication(TIC) dans l’enseignement, la relation avec le monde du travail, l’efficacité interne, les enseignements et apprentissages.

L’’ingénieur civil qui est l’acteur clé de développement, a-t-il dit, « est une personne qui participe au progrès. C’est à lui qu’on fait appel lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes d’ordre technologique mais aussi d’innover, de préparer le monde de demain ».

Pour cela, a ajouté le Pr Beya, l’ingénieur conduit des recherches, invente, conçoit, fabrique, améliore, conseille, fait fonctionner et dirige des projets.

Il a par ailleurs, fait savoir que l’indicateur de développement humain défini par le PNUD, tient compte des facteurs suivants: la santé / espérance de vie, qui permet de mesurer indirectement la satisfaction des besoins matériels essentiels tels que l’accès à une alimentation saine, à l’eau potable, à un logement décent, à une bonne hygiène et aux soins médicaux.

Le savoir ou niveau d’éducation est mesuré par la durée moyenne de scolarisation pour les adultes de plus de 25 ans et la durée attendue de scolarisation pour les enfants d’âge scolaire.
Il traduit la satisfaction des besoins immatériels tels que la capacité à participer aux prises de décision sur le lieu de travail ou dans la société.

Le niveau de vie, afin d’englober les éléments de la qualité de vie qui ne sont pas décrits par les deux premiers indices tels que la mobilité ou l’accès à la culture.

Mission de la faculté Polytechnique de l’UNIKIN

Le Pr Beya qui a présenté au cours de cette conférence, la faculté Polytechnique, a indiqué que celle-ci a pour mission, de former des ingénieurs civils de niveau international, de développer la recherche, de mettre ses compétences au service de la communauté.
Cette faculté dispose actuellement 18 laboratoires qui ont été également visités lors de cette conférence par les participants notamment les laboratoires prenant en compte les matières de différents départements de cette faculté : génie civil, génie mécanique, génie électrique et génie informatique.

Il a également présenté la bibliothèque centrale de cette faculté constituée de plus de 3600 ouvrages récents et spécialisés de toutes les thématiques.

La faculté de Polytechnique dispose de 28 professeurs, 50 chefs de travaux et assistants, sept chargés de pratique professionnelle, 80 administrateurs et de plus de 861 étudiants.
Elle organise aussi les études de 3ème cycle de Diplôme d’études approfondies(DEA) et de doctorat avec la collaboration d’autres universités étrangères.

Dans la même catégorie