MAP L’interaction entre le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et la Commission de l’UA au centre d’une réunion sous la Présidence marocaine du Conseil STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS GNA World Vision invests some US$1million in Kadjebi District for seven years GNA KATH oncology expansion project almost ready

Lancement du recensement général de l’Agriculture au Gabon


  11 Décembre      45        Agriculture (798),

   

Libreville, 10 Décembre (AGP) – Dans le cadre de l’ouverture, ce lundi à Libreville, de l’Africa Agri-forum 2018, le gouvernement gabonais a lancé, en présence du Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, le Recensement général de l’Agriculture (RGA), 40 ans après le dernier recensement.

Avec l’appui de la Banque mondiale et de la FAO, ce recensement a pour objectif globale de collecter les données structurelles sur l’Agriculture au Gabon, au sens large ainsi que les données détaillées sur l’agriculture, l’élevage, la sécurité alimentaire, la pêche et l’aquaculture, l’horticulture, etc.

Piloté par les experts de la direction générale de la Statistique du ministère de l’Economie et des techniciens du ministère de l’Agriculture, le RGA procédera par un système d’interview assisté par ordinateur.

Cette opération se déroulera en trois phases. La première phase correspond à l’étape des questions à l’endroit des ménages, communautés, exploitants traditionnel et moderne liés au ménage ou aux entreprises ; la deuxième phase est l’administration des modules supplémentaires relatifs à l’enquête de production et la dernière phase concerne l’enquête sur l’horticulture, la pisciculture et le maraîchage.

Ce projet, qui s’achèvera en 2021, permettra de mettre en place un dispositif qui intégrera des mécanismes de formation, de transfert de technologie, de sécurisation de base de données et de géolocalisation permettant de générer une base de données «dynamiques».

Dans la même catégorie