ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

LE CPDD EVALUE LES IMPACTS DES OPTIONS STRATEGIQUES REDD+ A KANTE


  31 Décembre      18        Développement durable (220),

   

 

Kantè, le 31 déc. (ATOP) – Une deuxième rencontre d’échanges et de concertation sur le processus REDD+ a été organisée par le Comité Préfectoral de Développement Durable (CPDD) de la Kéran, le samedi 29 décembre à Kantè.

Cette rencontre qui intervient après celle du mois d’octobre dernier a été une occasion pour les participants de faire l’inventaire de toutes les zones forestières et d’analyser les impacts des options stratégiques dans la version 1 de la politique nationale pour l’atteinte des objectifs de la REDD+ dans la préfecture de la Kéran.

Pour le préfet la Kéran et président du CPDD, Douti N’sarma Mabiba, la protection du patrimoine environnemental est un impérieux devoir pour toutes les filles et tous les fils de la localité. Il a invité tous les autres membres du CPDD-Kéran à multiplier les sensibilisations des populations afin de restaurer et de préserver toutes les forêts sacrées et communautaires de la préfecture.

Pour le directeur préfectoral de l’Environnement et des Ressources forestières de la Kéran, le Lieutenant Tchagafo Essowazina, c’est une urgence de s’impliquer davantage pour faire cesser partout où besoin sera, toute activité susceptible d’affecter l’environnement, les ressources naturelles et l’équité sociale.

A l’issue des travaux, diverses recommandations entre autres l’intensification de la communication et de la sensibilisation autour de la protection de l’environnement ont été formulées et seront adressées aux autorités gouvernementales ainsi qu’aux communautés concernées.

La clôture des travaux a été présidée tout comme à l’ouverture par le préfet Douti N’Sarma Mabiba.

Dans la même catégorie