AIP Des cours de vacances gratuits pour plusieurs centaines élèves à Aboisso AIP Les planteurs d’hévéa d’Oumé encouragés à produire malgré la chute du prix AIP Le guichet emploi jeunes du Hambol ouvert à Katiola AIP La DGI réalise une recette de plus 1000 milliards F FCA au premier semestre 2019 AIP Des campagnes de sensibilisations envisagées pour inculquer la culture de l’impôt aux populations ACP Inauguration d’une borne fontaine à Ngomba Kikusa, dans la commune de Ngaliema AIP Le match SOA-WAC pour le top départ du championnat de ligue 1 AIP La Côte d’Ivoire sera présente à Rabat avec 61 athlètes AIP La date limite du dépôt des dossiers de demande d’agrément d’achat de café-cacao prorogée (Communiqué) ACP Les réformes entreprises par le gouvernement au centre de la 5ème édition du forum Sultani Makutano

Le gouvernement américain suspend temporairement le financement de la voie rapide Nairobi-Mombasa en raison des scandales de corruption (ambassadeur)


  26 Mai      21        Economie (6101), Politique (6041),

   

Nairobi, 26/05/2019 (MAP)- Le gouvernement des États-Unis a temporairement suspendu le financement du projet de voie rapide devant relier les deux plus grandes villes kényanes Nairobi-Mombasae en raison des conséquences financières et des scandales de corruption dans le pays, a annoncé l’ambassadeur US à Nairobi, Kyle McCarter.

Le diplomate américain a expliqué sur les ondes d’une station radio basée à Kisumu que les États-Unis étudiaient la proposition visant à déterminer si les Kényans vont obtenir, à travers ce projet qui coûtera 300 milliards de shillings (3 milliards de dollars), un retour sur investissement.

« La tolérance zéro des États-Unis à l’égard de la corruption nous a forcés à suspendre temporairement le financement et nous ne nous lancerons dans le projet que lorsque nous serons convaincus qu’il garantit un bon rapport qualité-prix aux Kényans et que le pays ne s’endettera pas davantage », a précisé l’ambassadeur US.

« Nous ne voulions pas participer à un projet dont le coût serait trois à quatre fois supérieur au coût réel. Nous voulons faire en sorte que les Kényans obtiennent un retour sur investissement honnête avant de commencer les travaux », a déclaré McCarter

Le projet consiste en la construction d’une voie rapide à quatre voies devant faciliter la congestion et réduire le temps de trajet entre les deux villes de 10 heures à environ quatre heures. Les autorités kényanes tablent sur ce projet qui devrait contribuer à promouvoir le commerce et la circulation au Kenya, ainsi que dans les pays voisins comme l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, la RDC et le Sud-Soudan.

Dans la même catégorie